Se connecterS'abonner en ligne

Quelques échos d’Eurofi à Vienne…

Référence de l'article : IR7072
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Frédéric BOMPAIRE,(21 Septembre 2018)


C’est bien entendu à Vienne, capitale du pays assurant la présidence du Conseil européen ce semestre, qu’a eu lieu le séminaire d’Eurofi  début Septembre. Cette grande réunion des acteurs de la finance, des législateurs et superviseurs aux professionnels de la banque, de l’assurance ou de la gestion d’actifs, ainsi que leurs conseils, est une occasion privilégiée de prendre le pouls de notre écosystème deux fois par an.

Cette fois-ci, je mettrai en avant 4 thèmes qui ont été abordés de façon récurrente tant lors des tables rondes officielles que dans les apartés  entre congressistes.

  • Un anniversaire en premier lieu : il y a 10 ans, nous assistions à la chute de Lehman Brothers et apparemment il y avait à cette date une réunion d’Eurofi à Vienne. Le point était évoqué pour se rassurer sur les progrès qui ont été accomplis pour mieux surveiller les acteurs de la finance et réduire le risque systémique. Mais chacun s’accordait à dire que tout n’était pas parfait et que la prochaine crise mettra à nu des insuffisances et là le shadow banking était trop souvent mentionné.
  • Un nouveau mot, en second, qui fait son irruption au top des sujets de conversation : sustainable comme dans « investissement durable » qui allie à la fois la perspective de long terme et le respect des critères ESG, environnementaux, sociaux et de gouvernance. Le travail produit par la Commission a été salué et parfois critiqué pour son manque d’ambition dans le calendrier, notamment, et le choix du seul thème du climat pour commencer. Le consensus politique est là et la France s’emploie à mettre en avant sa position de pionnier avec le reporting article 173 qui est déjà en place. Tout le monde s’accorde sur l’importance du sujet qui va largement occuper l’agenda … de la prochaine législature.
  • En troisième lieu, un constat, celui de la proximité des élections européennes. On ressent une atmosphère de fin de règne où certains s’empressent d’embellir un peu leur bilan et commencent leur campagne (R. Gualtieri en particulier), alors que d’autres sont plus sur une note nostalgique et se préparent à tirer leur révérence. En tout état de cause, on spécule sur les textes qui ont encore une chance d’être figés en obtenant une position définitive du Conseil et du Parlement et dont la discussion en trilogue pourra continuer dès les élections tenues et la Commission nommée. Personne ne s’attend à des avancées de dernière minute sous présidence roumaine, mais la détermination autrichienne pourrait permettre de boucler quelques accords : sur les entreprises d’investissement ? ou les pouvoirs des ESAs ? ou les indices dé-carbonés ? Plus vraisemblablement sur EMIR Refit et  EMIR 2…
  • Enfin, le BREXIT est un sujet incontournable depuis 2 ans que le referendum a eu lieu. De plus en plus d’intervenants ont expliqué les décisions prises pour être opérationnel même en absence d’accord prévoyant une période de transition que tout le monde souhaite. Le hard Brexit est en effet une hypothèse qui est aujourd’hui considérée comme réaliste même si elle n’est pas encore la plus probable. Le sujet s’exacerbe en matière financière sur les Chambres de compensation (CCP) en particulier et la continuité des contrats. La compensation prend tout son sens quand on peut concentrer de nombreuses transactions auprès du même établissement et toute fragmentation a un coût, nous expliquent les Anglais chez qui sont domiciliées les plus importantes CCPs, alors que les autorités de l’Union insistent sur la question de souveraineté que pose la concentration à l’étranger des transactions en €. Pour la continuité des contrats, les pouvoirs publics campent sur la position qu’il s’agit d’une préoccupation d’ordre privé qui ne les concerne pas. On les a connu plus prompts à se saisir au titre de la stabilité financière et des risques pour les marchés de sujets moins importants, mais sans doute moins techniques. Post Brexit l’Union à 27 va s’installer et la redéfinition du poids relatif des Etats membres au sein d’institutions comme les ESAs où les Anglais avaient un rôle majeur  va occuper les esprits. Espérons que les Français sauront saisir cette occasion…
(Mis en ligne le 21 Septembre 2018)

Articles similaires
Réviser le ratio de levier pour faciliter la...ISDA : les nouveaux taux IBORMarchés financiers : le parlement européen entre...Pas de cotation des titres étrangers cotés :...Réglementation des indices environnementaux :...Directives MIF et IDD : développer...Covered bonds et titrisations STS : comment mieux...Comment booster le marché des petites valeurs en...Le Brexit vu depuis Sofia: les Anglais ont oublié...Arrivée prochaine des European Covered Bonds !Un passeport européen en préparation pour le...Les fonds monétaires au zénith, malgré la menace...Nouvelle réglementation prudentielle des EI : il...P.A.C.T.E : comment corriger la mauvaise...L’EBA est bienvenue à Paris : voici pourquoi, et...La BCE prépare un successeur à l’EONIA : quelle...BMR : comment appliquer le règlement sur les...Steven Maijoor a présenté 3 thèmes importants...Faut-il réglementer les ICOs ?La révision de la réglementation des ESAs...Coup de froid sur les Anglais à Tallinn, où un...Remettre la fiscalité de l’épargne à...L’ESMA demande aux autorités nationales d’être...Mise à jour des recommandations de l’OICV sur la...Evaluer la compétence et la connaissance du...Révision d’EMIR : les professionnels ont été en...Il serait temps de mieux évaluer l’impact des...Le répertoire des représentants d’intérêts se met...Parlons français : « incitations » doit être...L'essentiel sur le "Step in risk"...Pour le FSB aussi, il existe le "Discours de...3 propositions pour renforcer la solidité des ETF...Suspension d'OPCVM immobiliers anglais : la...Big data en matière financière : les Autorités de...Ce que l’AMF retient de sa consultation sur le...Comment financer la supervision des registres...Le FSB montre qu’il a compris la spécificité de...L’OICV débusque des pratiques contraires à la...Bientôt 5 amendements à la directive actuelle «...Jurisprudence de la Commission des sanctions : 5...Voici les 10 RTS préparés par l’ESMA pour le...Aimez-vous les FROGS (French (Routes and...Procès et sanctions : la composition...Comment faire face à une crise grave d’une...La fin de vie des fonds: les bonnes pratiques...Analyse financière: avenir et modes de...La Commission veut relancer les EuVECA et EuSEFL'ESMA prête à reporter l'obligation de...Comment organiser l'éducation financière à...Fin de la classification AMF des OPCVM ? ...PRIIPS (3) : scénarios de performance et...PRIIPS (deuxième partie) : présentation des...