Se connecterS'abonner en ligne

Trains trop larges ou esprits trop étroits ?

Référence de l'article : IB3702
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Trains trop larges ou esprits trop étroits ?
écrit par Alain GIRARDEAU-MONTAUT,

La dépense de 50 M€ nécessitée par le mauvais calcul de la dimension de 341 wagons de trains régionaux futurs, ou de 1 300 quais de gares, a entrainé de grandes déclarations des leaders politiques.

La démission des dirigeants des deux entreprises concernées, la SNCF et Réseau Ferré de France, a même été réclamée. Essayons de réfléchir calmement à la question soulevée.

Budget d’investissement moyen annuel de la SNCF : 2,3 Mds€. Endettement net : 7,3 Mds€.

Budget d’investissement moyen annuel de RFF : 5,0 Mds€. Endettement net env. 34 Mds€.

En retenant un budget de 5 Mds€ annuel, 50 M€ représentent 50/5 000 = 1  %. Combien de budgets annuels d'investissements peuvent se targuer d’avoir moins de 1 % d’erreurs dans leurs calculs économiques ? On ne citera pas, par charité, d’autres exemples bien pires, en renvoyant simplement le lecteur aux Rapports annuels de la Cour des Comptes….

Néanmoins, supposons que l’anomalie ait été découverte plus tôt. Qu’aurait-on décidé ? Réduire la taille des trains ? Quelle aurait été la conséquence de cette dernière décision ? Des trains plus étroits donc transportant moins de passagers, donc moins rentables et une perte économique future lors de l’exploitation ? Celle-ci aurait peut-être été supérieure aux 50 M€… Ce qui nous ramène à considérer que la bonne décision a été prise, et non la décision inverse.

Qu’est-ce qui peut justifier que, tout à coup, des gens qui n’ont pas la rigueur économique chevillée au corps, puissent hurler pour 50 M€ ?

Rêvons un peu....

En fait, si l’on se penche sur le contexte général, on s’aperçoit que :

  • des décisions doivent être prises sur l’organisation actuelle du transport ferroviaire en France,
  • la séparation SNCF/RFF devait être reconsidérée pour satisfaire les exigences de concurrence demandées par l’Europe.

Dès lors, focaliser les attentions sur les difficultés de coopération entre les deux entités, et donc l’urgence d’une réorganisation, se conjuguent bien avec la remise en cause des dirigeants actuels.

Une occasion pour la sphère politique de reprendre la main sur des dossiers gérés par la technocratie. Est-ce vraiment mieux ?

Cette péripétie est intéressante si elle permet à l’opinion publique de prendre une leçon de calcul économique. Nous doutons que la pédagogie l’emporte sur les intérêts politiciens. Si le débat peut se porter sur les budgets du transport ferroviaire, le régime des retraites de la SNCF, la dette transférée de la SNCF à RFF, alors nous dépasserons largement les 50 M€, et peut-être que les citoyens bénéficieront enfin d’économies pérennes, mais là, le lecteur va nous dire qu’on rêve…

(Mis en ligne le 6 Juin 2014)
Articles similaires
Au royaume des "astres morts"de la...Après s'être moqué de Sarkozy, François...Le scandale financier du LEVOTHYROXMélenchon : un marxiste-léniniste convaincuLa première université française classée.......Jacques ATTALI : le sens du comique ou du cynisme...Langue française saccagée: faut-il interdire à...Incroyable : La France Insoumise demande la...La Ministre de la Justice promeut la magistrate...De l'influence des économistes sur les...Macron- Le Pen : en marche vers une France...Mondialisation : la digitalisation, ultime étape...Mélenchon et Macron : deux purs produits des...Patrimoine : les tortueuses explications...Alain de Benoist : " Le deuxième tour risque...Quand une ancienne ministre belge évoque les...Que penser du discours de Xi Jinping à Davos ?Une analyse du succès du populisme économiqueLe Front National est-il vraiment désuni ?La France ne peut plus attendre : il faut une...Paris outragé, Paris martyrisé et Paris… étouffé,...L’indépendance de la justice menacée par le...Fillon, Macron, FN, Mélenchon: les nouveaux...De l’insoutenable anticatholicisme de Caroline...Faut-il obligatoirement hurler en politique pour...République Française : hontectomie à tous les...Une campagne électorale à 500 millions d’euros ...Elections : la question du contrôle anti-dopage...Philanthropie, investissement Responsable, et...Mondialisation économique : le renard libre dans...La philanthropie : une « nouvelle frontière » ...Le bilan ministériel d'Emmanuel MACRON...Abondance de politiciens, pénurie d’hommes d’Etat...Socialisme et pénuries: la France commence par...Inondations et gestion des risques: pourquoi ne...Quel effet le SMIC a-t-il sur le chômage français...Les taux d’intérêt négatifs, l’Administration...Que sont devenus les 40 économistes qui ont...Le revenu universel : un piège grossier, tendu...La crise des migrants : un défi majeur pour les...Remaniement: un Vert, ça va, trois Verts, bonjour...Quelques pensées personnelles…Le retour de l’euro vers un taux de change plus...Une réforme constitutionnelle bien décevanteAdieu Madame Taubira !De la politisation à gauche de WikipediaComment Uber tuera la sécurité socialeFaut-il confier la fixation des bas salaires à un...Cette 6ème force répudiée par Michael PorterLa faute de Philip LANE, membre de la BCELes USA incitent l’Europe à provoquer...Le paquebot France face à l’iceberg FN