Se connecterS'abonner en ligne

Les taux d’intérêt négatifs, l’Administration Française et Courteline

Référence de l'article : IP5361
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alain GIRARDEAU-MONTAUT,(14 Mai 2016)


Je souhaite raconter cette semaine une anecdote qui montre comment les vieux réflexes ont la vie dure.
Une personne de mes connaissances a été opérée au sein de l’AP-HP  (Hôpital parisien).
Elle a bénéficié d’un arrêt-maladie.
Cet arrêt-maladie est parvenu aux services de l’Assurance-Maladie qui l’ont refusé parce que le numéro d’identification du chirurgien était illisible.

Premier constat : les services de l’Assurance-Maladie ne connaissent pas leurs médecins ( ?).
On peut s’étonner en 2016, à l’heure de l’informatisation généralisée, que les services chargés de contrôler les dépenses médicales ne connaissent pas leurs médecins traitants. Le nom, le prénom et la signature étaient bien lisibles. Le type d’acte pouvait permettre de distinguer d’éventuelles homonymies.

Deuxième constat : l’agent a cru bien faire en invoquant un prétexte pour différer le remboursement (vieux réflexe d’assureur qui permet de gagner quelques jours ou semaines de trésorerie).

Mais cette attitude ne sert à rien, puisque l’Etat français (dont dépend l’Assurance Maladie en fin de compte) émet sa dette à taux négatifs. Donc l’Etat s’enrichit en payant ses dettes. Ceci devrait contribuer efficacement à la relance économique en accélérant la vitesse de circulation de la monnaie.

On peut éventuellement comprendre que Bercy n’ait pas fait l’éducation de ses agents dans ce nouveau contexte de taux négatifs ; par contre, on aimerait que l’informatisation de la Santé fasse des progrès, au bénéfice des administrés.

Troisième constat : Il s’agit d’un problème entre l’Assureur et le service médical, mais il est demandé au patient de résoudre le problème et d’aller expliquer aux médecins comment remplir les documents administratifs, ce qui en l’occurrence n’a pas été simple,  les médecins étant surchargés et faisant peut-être eux aussi de la résistance.

Courteline, Kafka et les humoristes ont encore de l’avenir en France.

(Mis en ligne le 14 Mai 2016)
Articles similaires
Incroyable : La France Insoumise demande la...La Ministre de la Justice promeut la magistrate...De l'influence des économistes sur les...Macron- Le Pen : en marche vers une France...Mondialisation : la digitalisation, ultime étape...Mélenchon et Macron : deux purs produits des...Patrimoine : les tortueuses explications...Alain de Benoist : " Le deuxième tour risque...Quand une ancienne ministre belge évoque les...Que penser du discours de Xi Jinping à Davos ?Une analyse du succès du populisme économiqueLe Front National est-il vraiment désuni ?La France ne peut plus attendre : il faut une...Paris outragé, Paris martyrisé et Paris… étouffé,...L’indépendance de la justice menacée par le...Fillon, Macron, FN, Mélenchon: les nouveaux...De l’insoutenable anticatholicisme de Caroline...Faut-il obligatoirement hurler en politique pour...République Française : hontectomie à tous les...Une campagne électorale à 500 millions d’euros ...Elections : la question du contrôle anti-dopage...Philanthropie, investissement Responsable, et...Mondialisation économique : le renard libre dans...La philanthropie : une « nouvelle frontière » ...Le bilan ministériel d'Emmanuel MACRON...Abondance de politiciens, pénurie d’hommes d’Etat...Socialisme et pénuries: la France commence par...Inondations et gestion des risques: pourquoi ne...Quel effet le SMIC a-t-il sur le chômage français...Que sont devenus les 40 économistes qui ont...Le revenu universel : un piège grossier, tendu...La crise des migrants : un défi majeur pour les...Remaniement: un Vert, ça va, trois Verts, bonjour...Quelques pensées personnelles…Le retour de l’euro vers un taux de change plus...Une réforme constitutionnelle bien décevanteAdieu Madame Taubira !De la politisation à gauche de WikipediaComment Uber tuera la sécurité socialeFaut-il confier la fixation des bas salaires à un...Cette 6ème force répudiée par Michael PorterLa faute de Philip LANE, membre de la BCELes USA incitent l’Europe à provoquer...Le paquebot France face à l’iceberg FNContrer Daech au moyen d’un choc d’offre de...Attentats : la faute de François HollandeLe vélib à Paris : cela reste une fausse bonne...Petit catalogue d’escroqueries intellectuellesDe l’usage du mea culpa dans la stratégie de...Austérité : un mot souvent utilisé à tort et à...La quasi-mise sous tutelle de la Grèce : la...Texte intégral des propositions de l’Eurogroupe...