Se connecterS'abonner en ligne

Abondance de politiciens, pénurie d’hommes d’Etat : les raisons ?

Référence de l'article : IP5480
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alain GIRARDEAU-MONTAUT,(8 Juillet 2016)

La mort de Michel Rocard permet aux uns et aux autres de rendre hommage  aux qualités du disparu.
Il n’échappera à personne que, dans ce portrait, il est possible de définir les caractéristiques du politicien et de l’homme d’État :
-le politicien fonctionne « à courte vue », l’homme d’État pense et agit « à long terme »,
-le politicien pense d’abord à son intérêt personnel, l’homme d’État accepte de se sacrifier pour la Nation,
-le politicien a des idées superficielles et s’en contente, l’homme d’État cherche l’approfondissement, et  il est souvent difficile à comprendre de prime abord,
-le politicien pense marketing, l’homme d’État agit de façon réaliste,
-le politicien réussit à conquérir et à se maintenir au pouvoir, l’homme d’État y parvient rarement  et peut ainsi manquer d’accomplir son destin,
-le politicien ne laisse pas de traces dans l’Histoire, l’homme d’État qui est parvenu au pouvoir y sera souvent présent,
-le politicien a une vision réduite des enjeux (au sens géographique), l’homme d’État a une vision planétaire des problèmes,
-le politicien aime les petites phrases assassines, l’homme d’État recherche les compromis,
-le politicien fait souvent preuve d’éloquence ou de talents de communication  en public, l’homme d’État est souvent réservé et parfois moins à l’aise face aux foules.

Ceci dit, il y eut, à cette dernière affirmation, de nombreux contre-exemples célèbres, en France et à l'étranger....

Chacun peut s’amuser à classer les hommes politiques qu’il connait, ou qu’il a connus, dans l’une ou l’autre de ces catégories…
Mais pourquoi en France aujourd’hui, disposons-nous d’une abondance de politiciens et une pénurie d’hommes d’État ?
Pourtant les uns et les autres sont issus des mêmes formations (ENA, Polytechnique, avocats, Saint-Cyr, etc.).
Une des raisons tient peut-être aux média qui se délectent du superficiel, de l’éphémère, des débats stériles et antagonistes  plutôt que du sérieux, du durable, du constructif, et du compromis.
Mais en tant qu’électeurs, nous sommes aussi responsables de cette situation puisque nos voix ne savent pas, collectivement, se porter sur ceux qui « sauraient » assurer un traitement réaliste des problèmes.
Espérons, peut-être un peu naïvement,  que ce décès ouvre les yeux de nos concitoyens…

(Mis en ligne le 8 Juillet 2016)

Articles similaires
Emploi fictif, circulation, JO : avis de tempête...Les âneries de SégolèneLe défi de Delphine Ernotte : comment faire...Macron comparé à de Gaulle : faut pas pousser...Au royaume des "astres morts"de la...Après s'être moqué de Sarkozy, François...Le scandale financier du LEVOTHYROXMélenchon : un marxiste-léniniste convaincuLa première université française classée.......Jacques ATTALI : le sens du comique ou du cynisme...Langue française saccagée: faut-il interdire à...Incroyable : La France Insoumise demande la...La Ministre de la Justice promeut la magistrate...De l'influence des économistes sur les...Macron- Le Pen : en marche vers une France...Mondialisation : la digitalisation, ultime étape...Mélenchon et Macron : deux purs produits des...Patrimoine : les tortueuses explications...Alain de Benoist : " Le deuxième tour risque...Quand une ancienne ministre belge évoque les...Que penser du discours de Xi Jinping à Davos ?Une analyse du succès du populisme économiqueLe Front National est-il vraiment désuni ?La France ne peut plus attendre : il faut une...Paris outragé, Paris martyrisé et Paris… étouffé,...L’indépendance de la justice menacée par le...Fillon, Macron, FN, Mélenchon: les nouveaux...De l’insoutenable anticatholicisme de Caroline...Faut-il obligatoirement hurler en politique pour...République Française : hontectomie à tous les...Une campagne électorale à 500 millions d’euros ...Elections : la question du contrôle anti-dopage...Philanthropie, investissement Responsable, et...Mondialisation économique : le renard libre dans...La philanthropie : une « nouvelle frontière » ...Le bilan ministériel d'Emmanuel MACRON...Socialisme et pénuries: la France commence par...Inondations et gestion des risques: pourquoi ne...Quel effet le SMIC a-t-il sur le chômage français...Les taux d’intérêt négatifs, l’Administration...Que sont devenus les 40 économistes qui ont...Le revenu universel : un piège grossier, tendu...La crise des migrants : un défi majeur pour les...Remaniement: un Vert, ça va, trois Verts, bonjour...Quelques pensées personnelles…Le retour de l’euro vers un taux de change plus...Une réforme constitutionnelle bien décevanteAdieu Madame Taubira !De la politisation à gauche de WikipediaComment Uber tuera la sécurité socialeFaut-il confier la fixation des bas salaires à un...Cette 6ème force répudiée par Michael Porter