Se connecterS'abonner en ligne

Violer la loi lorsque l’on ne risque rien est une posture narcissique

Référence de l'article : IJ6884
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Philippe BILGER,Magistrat honoraire, Président de l'Institut de la parole, Ancien avocat général à la Cour d'assises de Paris,(2 Juin 2018)


 

Cela faisait longtemps que le quotidien, de référence comme on dit, n'avait pas publié une tribune en faveur des migrants, de la transgression de la loi et d'un progressisme d'autant plus facile à invoquer qu'il ne risquera jamais de mettre les personnalités diverses - écrivains, artistes et autres - l'ayant signée en position d'avoir à l'assumer (Le Monde).

Elles proclament fièrement : "Nous avons aidé et aiderons tout migrant dans le besoin".
Elles jugent "inacceptable le procès intenté à trois personnes ayant aidé des migrants à la frontière italienne".

Parmi les signataires de la tribune, il y a Cédric Herrou un agriculteur condamné en appel à 4 mois d'emprisonnement avec sursis pour avoir aidé des migrants dans la vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes. Le maire de la ville de Grenoble a eu le front de lui remettre la médaille de la cité, ce qui a justement indigné le préfet. Qu'un homme dont la fonction municipale est notamment d'incarner le civisme et l'exemplarité qui passent par le respect scrupuleux de la loi s'égare au point de féliciter celui qui l'a transgressée est affligeant.



Je me souviens de certaines réactions après l'arrêt ne confirmant pas la peine de trois ans d'emprisonnement en première instance à l'encontre de Jérôme Cahuzac. On craignait l'impression d'un deux poids deux mesures qui ne pouvait que déstabiliser, paraît-il, des banlieues promptes à crier à l'injustice et à la différence de traitement entre privilégiés et elles. Pourquoi pas ? Je suis persuadé que des signataires de la tribune devaient être de cet avis en regrettant une application moins sévère de la loi.

Ces mêmes signataires s'indignent du fait qu'on n'ait pas poursuivi au nom de la loi plusieurs dizaines de militants du mouvement Génération Identitaire ayant eu pour objectif de "bloquer l'arrivée des personnes migrantes et de les renvoyer vers l'Italie", au col de l'Echelle dans les Hautes-Alpes.



Au fond la loi n'est souhaitée dans sa rigueur qu'à l'égard de leurs adversaires ou de ceux qui comme Cahuzac ne relèvent pas de leur conception de "l'humanisme correct".

Cette tribune vise peu ou prou, en dénonçant une "froideur déshumanisante", à battre en brèche les dispositions relatives à l'aide à la circulation ou au séjour irrégulier, déjà fortement adoucies. De la part d'intellectuels, d'artistes et d'écrivains dont la voix a un écho politique et médiatique important, une telle dérive, au regard de l'éthique et de la République, est plus préoccupante. Car, en nos temps calmes, la morale réside dans le respect de la loi, et non dans des injonctions confortables à la violer.

Confortables en effet. Car, paraphrasant le général de Gaulle au sujet de l'impossibilité d'interpeller Jean-Paul Sartre vendant à la criée un journal interdit, qui peut croire qu'on arrêterait Marie Darrieussecq ou J.M.G. Le Clézio si l'un ou l'autre commettait le délit dont, au fond, ils encouragent la perpétration ? S'ils étaient traités de manière ordinaire, et avec un courage politique et judiciaire qui relève de nos jours dans ces domaines sensibles du vœu pieux, nul doute qu'ils feraient l'objet d'une attention particulière, d'une enquête.

Cette tribune a beau se vautrer dans la bonne conscience, elle est une mauvaise action.

Elle va fragiliser encore davantage, sur le plan judiciaire, des procédures qu'il convenait d'engager mais qui peuvent déstabiliser le ministère public, comme par exemple à Nice où la relaxe a dû être requise à cause d'une confusion sur les auteurs de l'infraction. Justice sera de moins en moins faite et la loi de moins en moins respectée (Le Monde).

Et cette tribune est lâche car se vanter de violer la loi quand on ne risque rien ne relève pas de l'audace mais d'une posture narcissique. Aussi collective qu'elle prétende être.
Il est dramatique que des esprits éclairés feignent de ne pas comprendre que l'Etat face au réel a des responsabilités et que son humanité vaut la leur, si fière d'avoir signé une tribune au mieux équivoque, au pire nuisible.

_____________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'Auteur :
http://www.philippebilger.com/
 
(Mis en ligne le 2 Juin 2018)
 

Articles similaires
Emmanuel Macron dos au mur« Mur des cons » : mais où est l’impartialité de...Champs-Elysées (!) : honte, mais pour qui ?Acquittement de Coutances : la raison prise en...Ah! si Emmanuel Macron était Georges...La religion catholique ne reçoit pas que des...Général de CASTELNAU : comment il nomme Pétain en...France : la liberté d’expression bien mal en...Jair Bolsonaro : un coup de tonnerre ou une...Emmanuel Macron et les années 30 : ignorance et...Comment je n’ai pas « questionné » Marine Le...Onfray, Garcin et BHL : le jour et la nuit !Le genre, l'animal, la mort : quand la...Police, gendarmerie : suicides en forte hausseOutrage sexiste : ça y est, Chère Madame...Emmanuel Macron : ni Bonaparte, ni surtout pas de..."Metoo" contre l'état de droit:...Charles Aznavour avait-il lu Destin français...Succession du Procureur François Molins :...Téléfilm Sauvage sur TF1 : autopsie d’une...Il ne faut pas libérer Jean-Claude Romand...Et maintenant, une expertise psychiatrique : la...Affaire Méric : quand la Justice prend des...L'insécurité ou Ubu en République !Affaire Darmanin : le droit pénal pour les NulsEncore et toujours Frédéric Taddéi !Emmanuel Macron en marche... sur les pas de...USA, France, Italie : la justice pénale contre le...Eglise catholique : le temps est venu de mettre...Selon que vous serez ministre ou misérable.....Res publica : qui doit détenir le pouvoir réel ?...Des barbouzes en carton-pâte....Macrongate : c’est bien pire qu’imaginéAffaire Halimi : Kobili Traoré déclaré...Affaire Benalla : le code pénal ? Mais à quoi ça...Peut-on encore se promener nu chez soi ?Mourad Sadi : un innocent condamné trop vite, et...Juillet 2018 : pourquoi la loi « Fake news » est...Juillet 2018 : quand Laurent Fabius fait du droit...Juillet 2018 : trois agressions graves contre les...Le Conseil constitutionnel continue de piétiner...Xavier Bertrand : déclaration (non datée) de...Fête de la Musique très chic, très BCBG à...Jean-Jacques Urvoas proche de la roche Tarpéienne...Le football (JEU simple + esprit de COMPÉTITION )...Pour les Bleus malgré tout !Comptes de campagne de Macron : la tricherie...François Hollande rebat la campagne....!Droit au retour des djihadistes ? Mais, en quel...Mamoudou Gassama : derrière le moment de grâce,...Reconquérir la France !Jérôme Cahuzac : une lutte inoubliable contre la...