Se connecterS'abonner en ligne

Un Macrongate en puissance : les curieuses évolutions et OMISSION du patrimoine et des revenus

Référence de l'article : IJ5948
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Floris de BONNEVILLE,Ancien Directeur des rédactions de l'Agence GAMMA,(6 Mars 2017, avec complément du 2 Avril 2017)

 

Oui, quand  la presse va-t-elle aussi se déchaîner pour révéler qui est vraiment Emmanuel Macron, sa coqueluche. Après le Penelopegate, quand la presse et nos commentateurs si dévoués à la vérité toute crue vont-ils enfin nous offrir l’indispensable Macrongate. Il ne va pas falloir, en tous cas, compter sur les Décodeurs du Monde, ce site qui se veut être l’empêcheur de trouver la vérité sur les médias libres.

Adrien Sénécat, l’un de ces décodeurs que la facilité d’écriture pourrait décoder en déconneur, vient donc d’éplucher les sites dits sociaux qui ont osé s’interroger sur la déclaration de patrimoine qu’Emmanuel Macron avait faite lorsqu’il était entré au gouvernement.

Le « décodage » réalisé par Le Monde se veut irréprochable. Il est présenté comme le résultat d’une enquête approfondie et chiffrée auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Le candidat Macron, lui, a préféré ne pas répondre aux interrogations de M. Sénécat, qui a donc conclu… que personne ne peut en tirer de conclusion en l’état, donc qu’attaquer Macron sur ce sujet n’était pas d’actualité. 

On laisse tomber, et on promet alors aux abonnés du Monde de revenir sur le sujet lorsque M. Macron répondra. On ne peut s’empêcher de comparer avec le cas Fillon sur lequel Le Monde s’est acharné, s’empressant d’éplucher à la virgule et au centime près son état financier.

Curieusement, l’enquête des Décodeurs est sortie au lendemain d’une lettre adressée à la même Haute Autorité par trois personnalités indépendantes qui s’étonnent du peu de clarté du candidat Macron [1].

Cette lettre s’interroge sur la sincérité du patrimoine déclaré et détaille, au centime près, les revenus de M. Macron, de 2010 à 2013, pour un montant de 3.010.996 € alors qu’il n’avait déclaré, en 2014, lorsque M. Hollande eut la bonté de le nommer ministre, qu’une fortune somme toute modeste de 156.160,43 €. Question est posée à la HATVP de savoir où ont bien pu passer les près de trois millions d’euros si durement gagnés en salaires, « bénéfices industriels et commerciaux » et revenus de capitaux immobiliers [2].

Question c) de la lettre : quel capital a généré 561 582€ de revenus de capitaux mobiliers?
 
MM. Mumbach, Allenbach et Grass concluent qu’il leur « serait agréable de savoir si leurs interrogations sont ou non fondées », « sachant qu’omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou en fournir une évaluation mensongère est un délit pénal ».

Ce à quoi le Décodeur trouve une réponse toute faite : le travail de la Haute Autorité (dont on se demande à quoi elle sert, si cette information est exacte) n’est pas celui de l’administration fiscale, « la manière dont un responsable politique dépense son argent n’est pas de son ressort, ni celui de connaître le montant des impôts acquittés », aurait répondu à M. Sénécat la HATVP.

Alors notre cher Emmanuel est-il en train de mentir aux Français par omission, lui qui, la main sur le cœur, nous parle de probité, d’honnêteté ? Lui qui refuse de nommer ses soutiens financiers. Lui qui aime tellement ses admirateurs qu’il appelle « mes amis ». Lui dont Jacques Attali, dont il est pourtant le fils spirituel, a dit de lui, en juin dernier, qu’il incarne le vide ? Un vide qui essaye de se construire au fur et à mesure de ses discours en nous présentant un projet sans projet et sans chiffres.

Le Macrongate pourrait être décliné sur bien d’autres faits qu’on aimerait voir révélés par les médias, mais je crains que nous ne pouvions compter que sur les seuls réseaux sociaux.

__________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
 http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/a-macrongate-cas-grace-aux-decodeurs-monde,315187
 
(Mis en ligne le 6 Mars 2017)

Annexes jointes le 6 Mars 2017 :

[1] : voir ci-dessous la lettre adressée le 14 février 2017 par 3 honorables citoyens à la HATVP, sous format PDF (2 pages), relative au patrimoine et aux revenus de 2010 à 2013, déposée en octobre 2014, lettre qui pose 3 questions précises restées à ce jour sans réponses chiffrées.

[2] : voir ci-dessous la déclaration de patrimoine et de revenus, déposée en octobre 2016, relative aux années 2014, 2015 et 2016.
___________________________________

Annexe ajoutée le 2 Avril 2017:

Selon l'avocat fiscaliste Jean-Philippe DELSOL, par ailleurs Président de IREF Europe, M.Macron a omis de déclarer une créance de 500 000 euros. Cette omission aboutit à une sous-évaluation de son patrimoine "de plus des trois-quarts". Ce fait serait passible, d'après cet avocat fiscaliste, d'une "interdiction d'exercer une fonction publique", en vertu de la Loi du 11 octobre 2013 et de l'article 131-27.

Pour en savoir davantage, cliquer sur le lien ci-dessous, qui mène directement à l'analyse de Maître DELSOL:

http://fr.irefeurope.org/Macron-a-menti-sur-sa-declaration-de-patrimoine,a4398

 
 
Articles similaires
Enfin Daniel Zagury vint !Si la Justice est sourde....Après la Yougoslavie, l’Espagne ?Taper sur les Cathos, c’est sans danger :...On nous empoisonne !La rue, ou la théâtralisation françaiseL'Education nationale a enfin un ministre !Henri Leclerc : mais quels Mémoires !Crise migratoire : un "nouvel...Déclaration de la Saint Louis de Mgr.Louis de...François Hollande ne se remet pas de n'avoir...Charlottesville, les racines du malEmmanuel Macron: "Chef" ou "petit...La malédiction de l'affaire GrégoryQue reste-t-il de l’ADN de la droite ?Le Président a raison et, en même temps, il a...Fessées interdites, parents perplexesBurkini : et maintenant, le chantage...Grâce et disgrâcesSécurité chérie !Avocats : mieux connaître Pro Barreau et mieux...Affaire Grégory : ce que nous devons aux époux...La Cour de Justice de l'Union Européenne se...Après l'affaire Ferrand, y aura-t-il la...Assassinat de Sarah Halimi: des intellectuels...Jean-Luc Mélenchon : le mot aux dents !Richard Ferrand : le venin de l'affaire...Richard Ferrand, la nouvelle victime du populisme...Pourvou qu'ça doure !La France, c'est nous, ou c'est nous...Hollande : pas au revoir, adieu !France : comment on devient président de la...La parole est à l'honneur, mais laquelle ?Le 30 avril et ses nombreux fantômesAux Champs-Elysées...La manipulation secrète des utilisateurs d’Uber...Faut-il ne rien faire pour être aimé ?Il faut plus de places de prison !Poutou, le rebelle dont la bourgeoisie raffolePhilippe Poutou, candidat...à la succession de...Bienvenue Place Beauvau, un livre qui démontre...La Justice à la carte ne passe plus !La dernière trouvaille : la présomption de...Scandale d'Etat : 16 qualifications pénales...Il parait que la Justice serait impartiale......Cet usage 100% politique de la Justice qui tombe...La Justice n'est pas du cinéma, même...François Hollande sous-estime son rôle dans la...Présidentielle : le Parquet est-il devenu la gare...François Fillon devrait prendre un peu de reculEmpêcher le débat de fond. A tout prix. Même par...Une préparatrice de campagne : un programme de...