Se connecterS'abonner en ligne

Révolution en Italie : les mots « parent 1 » et « parent 2 » remplacés par « père » et « mère »

Référence de l'article : IJ7496
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Philippe BILGER,Magistrat honoraire, Président de l'Institut de la parole, Ancien avocat général à la Cour d'assises de Paris,(15 Avril 2019)

 

Comme on ne sait pas comment qualifier l'action de Matteo Salvini et qu'une partie importante du peuple italien la soutient, on le traite de fasciste. L'injure a beaucoup servi, à force elle s'est banalisée mais elle peut toujours faire de l'effet sur ceux qui ont le nez collé sur l'actualité et ne connaissent pas l'Histoire.

Je n'aurais jamais songé à écrire sur lui s'il n'avait pas récemment donné du corps à ce que je considère comme une démarche réactionnaire cohérente.
Celle que globalement j'appelle de mes vœux.
Rien n'est inscrit pour toujours dans le marbre, le fil du temps n'est pas progressiste par nature, il n'y a aucune honte à regretter, sur certains plans, le passé et la modernité superficielle peut être combattue par le courage politique.



Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur, a en effet tenu sa promesse. Il a rétabli les mentions "père" et "mère" dans les documents administratifs, remplacées pas les expressions "parent 1" et "parent 2" par le gouvernement de centre gauche de Matteo Renzi en 2015 (Valeurs actuelles).

Une aberrante mathématique contre une richesse humaine consacrée par des siècles, les évidences douces du coeur et de la naissance.
A ma connaissance, c'est le premier exemple d'une reconquête dans le domaine social et familial. D'une restauration par le bon sens.

Le conservateur aurait pleuré sur aujourd'hui. Le réactionnaire se bat pour faire revenir ce qu'il y avait de meilleur hier. Ce qui aurait mérité de demeurer.
Je ne m'illusionne pas.

Il est tout à fait possible que demain une majorité écologico-socialiste-bobo poussée dans son dos par un vent conformiste revienne sur cette heureuse modification. Il est même concevable que, pour satisfaire la situation particulière d'une minorité, elle impose l'exigence de celle-ci à la majorité et fasse triompher l'exception qui ne supporte plus de n'être pas la règle.
Mais peu importe.

Aussi détesté que puisse être Matteo Salvini par certains, celui-ci, j'en suis sûr, a ouvert une brèche qui ne sera pas à agrandir par les seuls "populistes". En l'occurrence, il est d'autant plus à féliciter que le refus d'abandonner ce qui fut bon est infiniment plus difficile à assumer que le mol abandon à l'avenir.

_____________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'Auteur :
https://www.philippebilger.com/ 
 
(Mis en ligne le 15 Avril 2019)

  

Articles similaires
Nouvelles traites humaines : de nouveau,...Les grands avocats sont bons "même...Sauver la Planète (sic) : est-ce le boulot du...Expertises psychiatriques pour Le Pen et Gilbert...Quand la Constitution se met à ressembler à un...L’arrogance et la suffisance des justiciers en...Souveraineté juridique de la France : une des...Dois-je m'excuser de travailler à Sud Radio...Kotarac quitte LFI : l'un des symptômes de...« Attaque » de l’Hôpital : le plus inquiétant fut...Non, tout le monde ne déteste pas la police !Aéroport de Toulouse : la procédure de...Le président et les Gilets jaunes font France...21% des Français satisfaits de la Justice :...France 2 : une chaine PUBLIQUE ne doit pas trier...Un antiracisme coupable du délit de bêtise...Casseurs: combien de temps va-t-on encore laisser...Vive le Sénat !Benalla et rôle du Sénat : les factieux ne sont...De la mort lente de la démocratie...Un président absent a toujours tort !La perversion de la généralisation, la facilité...Enfin des César réussis !La naïveté comme seule politique….Marianne, Simone Veil, et la montée sans fin de...A.Benalla : LE bodyguard qui voulait tutoyer les...1 796 condamnations, dont 316 à de la prison...Emmanuel Macron a osé suggérer : « L’État doit...L’Elysée et Matignon ne savent plus comment se...Que penser du projet de Loi anticasseurs ?Montesquieu banni ! De la fusion charnelle en...Benjamin Griveaux devrait parfois se... taire !Traité d'Aix la Chapelle : un affront au...Cesare Battisti : fin de la simili-cavale, et...Qui veut désarmer la Police ?Deux poids, deux mesures (suite) : cagnotte...Toute conviction est-elle une maladie ?Police, CRS : doit-on interdire le Flash-Ball® en...Que l'on sorte de l'affaire Benalla, et...Voitures brûlées à la Saint Sylvestre ? Zéro...Emmanuel Macron : coup d'Etat, an II ?Etienne Chouard mangerait-il les petits enfants ?Fragments épars d'une France déprimée...Emmanuel Macron dos au mur« Mur des cons » : mais où est l’impartialité de...Champs-Elysées (!) : honte, mais pour qui ?Acquittement de Coutances : la raison prise en...Ah! si Emmanuel Macron était Georges...La religion catholique ne reçoit pas que des...Général de CASTELNAU : comment il nomme Pétain en...France : la liberté d’expression bien mal en...Jair Bolsonaro : un coup de tonnerre ou une...