Se connecterS'abonner en ligne

Questions à Laeticia Hallyday, par un admirateur de l'artiste

Référence de l'article : IJ6656
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Philippe BILGER,Magistrat honoraire, Président de l'Institut de la parole, Ancien avocat général à la Cour d'assises de Paris,(17 Février 2018)

Je ne vous ai jamais prise pour une sainte, et bien avant qu'on vous tresse des éloges et des dithyrambes outranciers à la mort de votre mari et après la splendide cérémonie de ses obsèques (pour ceux que vous aviez choisis).

Je vous avais vite croisée alors que j'attendais de pouvoir interviewer Johnny et, vous ayant saluée sans obtenir l'ombre d'une réaction, je vous avais trouvé un peu hautaine. D'ailleurs il était évident que vous dirigiez beaucoup de choses avec autorité, sorti de l'univers musical pur.
Vous n'avez jamais été pour moi seulement cette épouse-infirmière parée de toutes les qualités par des médias aussi peu avisés, sur le plan de la psychologie, qu'en politique.

Toutefois je ne méconnais pas que sur un plan personnel et amoureux, vous avez été exemplaire en vous occupant de Johnny avec sollicitude sur le plan de sa santé à cause des atteintes que ses désordres divers lui avaient causées, jusqu'à ses dernières années terribles où il se comportait avec courage et où vous assumiez avec vaillance et dignité auprès de lui un rôle que vous espériez sincèrement salvateur. Puis il est mort. Et un immense deuil populaire.

Si vous le permettez, quelques questions.

Pourquoi votre première démarche a-t-elle été d'aviser le couple Macron et l'AFP de sa disparition sans avoir la délicatesse naturelle et qui aurait dû être immédiate d'informer David et Laura et même leurs mères ?

Pourquoi en avril 2014 Johnny a-t-il rédigé à Marnes-la-Coquette un testament olographe sans témoin, sans notaire pour des dispositions dont il savait que forcément elles auraient des effets considérables ? (Le Monde)

Pourquoi Johnny, dans son pays, a-t-il rédigé un testament qui privait Laura et David de tout ? Etait-ce seulement parce que le droit californien permettait de déshériter les enfants quand le droit français ne l'aurait pas autorisé ?



Pourquoi Johnny a-t-il non seulement privé David et Laura du partage de son patrimoine mais, ce qui est plus grave et inadmissible, de tout droit moral sur l'exploitation d'une oeuvre et d'hommages musicaux à venir, surtout alors que David avait directement et magnifiquement contribué au formidable Sang pour Sang ?

Un testament américain de Johnny durant l'été 2014 ne déshéritait pas ses enfants. Une surprise pour vous et le clan Boudou ? Entre avril et l'été, que s'est-il passé ?

Pourquoi avez-vous décidé d'écarter de Johnny beaucoup de ses amis de longue date ? Parce que vous auriez eu peur que leur influence réduise la vôtre ? Parce que vous vouliez être seule aux côtés de Johnny ? (A "L'heure des pros", selon Daniel Hechter).

Est-il exact que votre père - personnalité discutée - aurait menacé David effondré, le jour des obsèques ? Si c'est vrai, qu'avait-il donc à lui reprocher ?

Pourquoi n'avez-vous pas favorisé les rencontres de David et de Laura avec leur père ? N'était-il pas humiliant pour Johnny d'être obligé d'inventer une visite chez un dentiste pour pouvoir rencontrer sa fille ?

Pourquoi n'avoir pas tout fait pour que les derniers moments de leur père puissent être partagés avec émotion et affection par David et Laura ?

Pourquoi n'y a-t-il que Joy et Jade et votre famille Boudou dans votre cœur ? Parce que vous détestez les mères de David et Laura ? Parce qu'elles ont eu naturellement deux beaux enfants avec Johnny et que vous avez dû adopter ?

Pourquoi Johnny, qui a pu être discuté dans sa vie professionnelle, mais jamais comme homme de coeur, n'a-t-il pas trouvé auprès de vous une influence bienfaisante pour l'exercice de son rôle de père auprès de ses quatre enfants ?

Pourquoi au contraire n'avez-vous pas mis le holà au discours, sur la fin, très humiliant pour David et Laura, de Johnny se félicitant d'être père quasiment pour la première fois et ne parlant ostensiblement que de Joy et de Jade ? Et ne gratifiant qu'elles seules par son testament ?

Pourquoi, alors que vous dites être écœurée, et devant une réaction aussi majoritaire en faveur de David et Laura, ne mettez-vous pas tout en œuvre alors que vous en avez le pouvoir pour pacifier et restaurer de l'équité ?

Peut-être espérez-vous forcément l'emporter avec le conseil de quelques avocats internationaux trop péremptoires sur les leçons du passé et sous-estimant les problèmes français de la rédaction du contrat et californiens de votre résidence aux Etats-Unis ?

Vous étiez tout sauf une icône pour moi. Mais pour beaucoup vous l'étiez. Pour le moins votre image est altérée, troublée, devenue équivoque. Intéressée, jalouse, dominatrice, une sensibilité pour un tout petit cercle ?

Je vous suggère dorénavant, parce que, même si Johnny est enterré si loin, trop loin, le coeur des Français ne l'a pas oublié, de tout entreprendre pour sauver l'artiste et ne pas faire retomber sur vous seule une responsabilité qui est sans doute à partager. Parce que votre bénéfice sera énorme, on pourrait bien vous le faire payer cher! Comparez votre gloire de la Madeleine avec la désaffection d'aujourd'hui.

Aux interrogations que je formule, beaucoup attendent vos réponses.
D'abord les Français. Le couple présidentiel et l'AFP viendront après.

______________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'Auteur :
http://www.philippebilger.com/
 
(Mis en ligne le 17 Février 2018)

 


Articles similaires
Général de CASTELNAU : comment il nomme Pétain en...France : la liberté d’expression bien mal en...Jair Bolsonaro : un coup de tonnerre ou une...Emmanuel Macron et les années 30 : ignorance et...Comment je n’ai pas « questionné » Marine Le...Onfray, Garcin et BHL : le jour et la nuit !Le genre, l'animal, la mort : quand la...Police, gendarmerie : suicides en forte hausseOutrage sexiste : ça y est, Chère Madame...Emmanuel Macron : ni Bonaparte, ni surtout pas de..."Metoo" contre l'état de droit:...Charles Aznavour avait-il lu Destin français...Succession du Procureur François Molins :...Téléfilm Sauvage sur TF1 : autopsie d’une...Il ne faut pas libérer Jean-Claude Romand...Et maintenant, une expertise psychiatrique : la...Affaire Méric : quand la Justice prend des...L'insécurité ou Ubu en République !Affaire Darmanin : le droit pénal pour les NulsEncore et toujours Frédéric Taddéi !Emmanuel Macron en marche... sur les pas de...USA, France, Italie : la justice pénale contre le...Eglise catholique : le temps est venu de mettre...Selon que vous serez ministre ou misérable.....Res publica : qui doit détenir le pouvoir réel ?...Des barbouzes en carton-pâte....Macrongate : c’est bien pire qu’imaginéAffaire Halimi : Kobili Traoré déclaré...Affaire Benalla : le code pénal ? Mais à quoi ça...Peut-on encore se promener nu chez soi ?Mourad Sadi : un innocent condamné trop vite, et...Juillet 2018 : pourquoi la loi « Fake news » est...Juillet 2018 : quand Laurent Fabius fait du droit...Juillet 2018 : trois agressions graves contre les...Le Conseil constitutionnel continue de piétiner...Xavier Bertrand : déclaration (non datée) de...Fête de la Musique très chic, très BCBG à...Jean-Jacques Urvoas proche de la roche Tarpéienne...Le football (JEU simple + esprit de COMPÉTITION )...Pour les Bleus malgré tout !Comptes de campagne de Macron : la tricherie...François Hollande rebat la campagne....!Droit au retour des djihadistes ? Mais, en quel...Violer la loi lorsque l’on ne risque rien est une...Mamoudou Gassama : derrière le moment de grâce,...Reconquérir la France !Jérôme Cahuzac : une lutte inoubliable contre la...Ainsi on peut frapper Robert Ménard impunément...François Hollande : un livre trop long et...Les 6 lieutenants de StalineUne épuration ethnique à bas bruit au pays...La Loi sur le secret des affaires vise, sans le...