Se connecterS'abonner en ligne

Le curieux communiqué du PNF (Parquet National Financier) dans l'affaire FILLON

Référence de l'article : IJ5913
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Le point de vue de Philippe BILGER, Magistrat honoraire et Président de l'Institut de la parole, Ancien avocat général à la Cour d'assises de Paris,(19 Février 2017)
Jeudi 16 Février, le PNF a émis un communiqué intermédiaire, acte rarissime. Ce communiqué annonce en effet, non pas une décision prise, mais le fait qu'il ne classe pas pour l’instant le dossier connu sous le nom du Penelopegate.

 
 
 
 
 
 

________________________________________________________________________________
Les défenseurs du couple Fillon, Maître Antonin Lévy pour M.Fillon, et Maître Pierre Cornut-Gentille, pour Mme Fillon,  ont répondu qu’en publiant ce communiqué,  le PNF n’a pas respecté le code de procédure pénale, qui  nécessite de ne communiquer que « des éléments objectifs tirés de la procédure ne comportant aucune appréciation sur le bien-fondé des charges ».
 
Or, selon eux, le PNF« a choisi d’annoncer publiquement et sans justification une poursuite des investigations », sans annoncer dans le même temps « qu’après trois semaines d’enquête et de très nombreuses auditions, il n’y a pas d’éléments suffisants pour requérir des poursuites ».
 
Sur le côté curieux de ce communiqué, voir ci-dessus le point de vue de M. Philippe BILGER, qui rappelle, dans une courte video de 2' 37" la nature habituelle des annonces du Parquet dans ce type d’affaires.
 
(Mis en ligne le 19 Février 2017)