Se connecterS'abonner en ligne

Avocats : mieux connaître Pro Barreau et mieux connaître ses formations sur mesure

Référence de l'article : IJ6202
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Entretien avec Kostya RILOV, Directeur de PRO BARREAU, Organisme de formation continue à l'attention des Avocats et autres professionnels du droit,(24 Juin 2017)

La campagne des présidentielles a été marquée au fer rouge des « affaires ». La campagne des législatives n’a pas été en reste, même si le degré de virulence fut moindre. Les thèmes du Droit et de la Justice ont été omniprésents. L’état d’urgence, les récents attentats terroristes, le projet de moralisation de la vie publique, les derniers rebondissements d’affaires retentissantes, comme l’affaire Grégory, rappellent que le respect du droit, des libertés publiques et privées, des atteintes aux personnes et aux biens, rendent nécessaires un déroulement rapide, efficace et serein de la Justice.
Et pour que justice soit rendue, le rôle notamment des magistrats et des avocats est essentiel.
Or, dans le programme présenté par le nouveau Président de la République, il est inscrit une ligne budgétaire de 15 milliards d’euros supplémentaires destinés à la formation, et notamment, à la formation continue.
C’est ainsi que La Synthèse se penche aujourd’hui sur l’un des organismes de formation à destination des avocats et des magistrats en interrogeant le Directeur de PRO BARREAU, M. Kostya RILOV.
 
La Synthèse : tout d’abord, pouvez-vous nous présenter les activités de Pro Barreau ?
 
Kostya RILOV : Fondé en 2006, Pro-Barreau constitue le département formation continue du Pré-Barreau qui est un organisme de formation spécialisé dans la préparation des examens d’accès au barreau.
Leader dans le domaine de la formation continue avocats par e-learning, Pro-Barreau propose également des formations en présentiel inter ou intra cabinet(s), ainsi que des formations individuelles.
Initialement spécialisé dans la formation continue des avocats, Pro-Barreau propose désormais des formations adaptées à tous les professionnels du droit et notamment aux juristes désireux de bénéficier de la « passerelle » de l’article 98-1 du décret du 27 novembre 1991 leur permettant de devenir avocat.
 
LS : quels sont les pourcentages respectifs des formations dispensées en e learning, en séminaires inter avocats, et en séminaires « sur mesure », où l’avocat en formation peut être seul face au Conférencier ?
 
KR : Pro-Barreau a été le premier organisme de formation à proposer dès 2006 aux avocats de se former en ligne. Ce type de formations, qui permet d’accéder 7 jours sur 7 instantanément à des contenus de qualité et vivants (vidéo, interactivité avec notre équipe pédagogique), est très prisé des professionnels du droit qui ont souvent du mal à trouver le temps de participer à des séminaires en présentiel. Les formations e-learning représentent environ la moitié des inscriptions.
L’autre moitié des inscriptions des avocats, se répartit entre les formations en présentiel inter avocats (environ 35%), les formations en présentiel intra cabinet (environ 10%) et les formations individuelles (5%) où l’avocat bénéficie de conseils personnalisés comme c’est le cas pour nos séances d’optimisation de leur plaidoirie auprès de Philippe Bilger, magistrat honoraire et avocat général pendant plus de 20 ans à la cour d’assises de Paris.
 
LS : compte-tenu des diverses actualités récentes, quelles sont les thèmes des formations qui rencontrent le plus de succès en 2017 ?
 
KR : La réforme du droit des obligations qui est entrée en application le 1er octobre 2016, et qui réécrit certaines parties d’un code civil demeuré en grande partie inchangé depuis 1804, constitue incontestablement la « grande actualité » de la fin d’année 2016 et ce début d’année 2017.
 
LS : quel est l’âge moyen de ceux qui s’inscrivent ? Si l’on découpait les tranches d’âge en 4 segments de 10 ans chacun, allant de 25 à 65 ans, quels commentaires pourriez-vous faire sur la sous-représentation éventuelle de certains segments ?
 
KR : L’âge des avocats qui suivent les formations de Pro-Barreau se situe pour la plupart d’entre eux entre 35 et 65 ans.
Le segment 25 – 35 ans est le seul à être faiblement représenté. Cela tient essentiellement à la modestie des ressources dont disposent de nombreux jeunes avocats et à la difficulté d’obtenir une prise en charge des frais de formation par les fonds d’assurance formation.
 
LS : en surfant sur votre site, j’ai été surpris, par méconnaissance bien sûr des besoins réels rencontrés sur le terrain, de plusieurs modules de formation à la plaidoirie. N’étant pas avocat moi-même, je croyais, un peu naïvement, que l’éloquence d’une part, et l’art de la plaidoirie d’autre part, étaient les points forts intrinsèques et quasi-automatiques de tout avocat. Apparemment, il n’en est rien. Pourriez-vous nous décrire pourquoi il est de plus en plus nécessaire d’ajouter à ses connaissances juridiques ce supplément de force de conviction, et même d’âme, qui doit sourdre de toute plaidoirie convaincante ?
 
KR : Les avocats sont incontestablement des spécialistes de l’éloquence. La plaidoirie fait, pour beaucoup d’entre eux, partie de leur pratique quotidienne et ils la maîtrisent parfaitement.
Mais, à l’instar de tous les spécialistes d’une discipline, les avocats éprouvent parfois le besoin de recueillir un avis extérieur. C'est la raison pour laquelle nous leur proposons d’optimiser leur plaidoirie en bénéficiant d’une appréciation sincère et bienveillante sur l’effet qu’elle produit sur un magistrat honoraire, à savoir Philippe Bilger. Ils peuvent ainsi éprouver l’efficacité de leurs arguments et leur technique de plaidoirie et bénéficier des conseils d’un spécialiste de la parole judiciaire.
 
LS : pour en rester à cette formation originale que Pro Barreau vient d’inscrire à son offre, une autre surprise pour moi : je constate que, dans le module 1, l’entraînement et la formation s’exercent surdes documents fictifs fournis par votre Organisme. Rien de plus classique. Mais, par contre, dans les modules 2 et 3, il est possible de s’entraîner et de se former sur des pièces réelles et sur un projet de plaidoirie réel. Mais alors, qu’en est-il de ce que je croyais être la nécessaire confidentialité d’une affaire ?
 
KR : Certes, nos offres « Plaidoirie personnalisée » et « Plaidoirie complète » ont pour support les propres écritures de l’avocat, ce qui permet à ce dernier d’optimiser sa plaidoirie tant sur la forme que sur le fond. Toutefois, nous demandons à nos clients d’anonymiser leurs conclusions de sorte à ne dévoiler aucune information couverte par le secret professionnel.
 
LS : par conséquent, dans les modules 2 et 3, l’avocat qui souhaite s’entraîner et améliorer ses compétences initiales se retrouve obligatoirement seul face à face avec le Conférencier-formateur ?
 
KR : Les 3 formules que nous proposons (« Technique de plaidoirie », « Plaidoirie personnalisée » et « Plaidoirie complète ») se déroulent en tête à tête avec Philippe Bilger. L’avocat peut ainsi bénéficier de conseils réellement personnalisés.
 
LS : dans les versions « sur mesure » de cette formation à des plaidoiries plus « efficaces » ou plus « convaincantes », l’avocat peut-il emporter ensuite les videos successives tournées tout au long de son cycle de formation ?
 
KR : Tout à fait. La vidéo est un outil particulièrement efficace pour permettre aux avocats d’optimiser leur plaidoirie car elle leur permet de visionner a posteriori leur performance. Ainsi, quelle que soit la formule choisie, la plaidoirie est filmée et le fichier de la captation vidéo est envoyé aux avocats immédiatement après.
 
LS : pour conclure, une dernière question .Tout professionnel connait le besoin d’être convaincant à l’oral : le fondateur d’une start up qui cherche à lever des fonds, le président d’une ONG qui défend sa cause devant un organisme international, le chef d’entreprise qui présente à son personnel un plan de réduction des effectifs, un homme politique qui cherche à obtenir un mandat électoral, etc. Par conséquent, acceptez-vous que des chefs d’entreprises ou des hommes politiques, par exemple, s’inscrivent à vos cycles de formation sur mesure ?
 
KR : A la différence des stages ou modules de préparation à la prise de parole en public, notre module est spécialement conçu pour optimiser l’effet d’une plaidoirie. C’est notamment la raison pour laquelle nous avons souhaité que ce module soit animé par un magistrat de renom spécialiste de la parole judiciaire. Fort de ses vingt années d’expérience en tant qu’avocat général à la cour d’assises de Paris, Philippe Bilger peut ainsi aider les avocats, non seulement à optimiser leur technique de plaidoirie, mais aussi les conseiller sur la façon d’organiser au mieux leur argumentation afin d’emporter la conviction des magistrats. Pour cette raison, nos modules « Plaidoirie » sont avant tout destinés aux avocats.

Pour en savoir davantage:

http://pro-barreau.com/

(Mis en ligne le 24 Juin 2017)

 
 
 
Articles similaires
Emmanuel Macron: "Chef" ou "petit...La malédiction de l'affaire GrégoryQue reste-t-il de l’ADN de la droite ?Le Président a raison et, en même temps, il a...Fessées interdites, parents perplexesBurkini : et maintenant, le chantage...Grâce et disgrâcesSécurité chérie !Affaire Grégory : ce que nous devons aux époux...La Cour de Justice de l'Union Européenne se...Après l'affaire Ferrand, y aura-t-il la...Assassinat de Sarah Halimi: des intellectuels...Jean-Luc Mélenchon : le mot aux dents !Richard Ferrand : le venin de l'affaire...Richard Ferrand, la nouvelle victime du populisme...Pourvou qu'ça doure !La France, c'est nous, ou c'est nous...Hollande : pas au revoir, adieu !France : comment on devient président de la...La parole est à l'honneur, mais laquelle ?Le 30 avril et ses nombreux fantômesAux Champs-Elysées...La manipulation secrète des utilisateurs d’Uber...Faut-il ne rien faire pour être aimé ?Il faut plus de places de prison !Poutou, le rebelle dont la bourgeoisie raffolePhilippe Poutou, candidat...à la succession de...Bienvenue Place Beauvau, un livre qui démontre...La Justice à la carte ne passe plus !La dernière trouvaille : la présomption de...Scandale d'Etat : 16 qualifications pénales...Il parait que la Justice serait impartiale......Cet usage 100% politique de la Justice qui tombe...La Justice n'est pas du cinéma, même...François Hollande sous-estime son rôle dans la...Présidentielle : le Parquet est-il devenu la gare...Un Macrongate en puissance : les curieuses...François Fillon devrait prendre un peu de reculEmpêcher le débat de fond. A tout prix. Même par...Une préparatrice de campagne : un programme de...La famille de Theo au cœur d'une enquête...Changer la Justice: le rêve de Jean-Yves Le...Le curieux communiqué du PNF (Parquet National...Mariage au sommet : jamais l'exécutif et le...Les citoyens sont des journalistes comme les...Certains députés fillonistes devraient relire...Affaire Fillon: pourquoi le parquet bloque-t-il...Hommage à Maître Thierry LEVY, un être...Hamon vs.Valls , ou le rêve face au réel : deux...Que François Fillon évite d'être Giscard...Un si beau corps !Le Trump bashing : une mode "people"...