Se connecterS'abonner en ligne

On sait baisser le chômage sans croissance: comment et quelles conséquences?

Référence de l'article : IG4358
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Olivier PASSET,Directeur des Synthèses,Groupe XERFI (20 Février 2015)

Il y a ce fameux alignement des astres qui à court terme nous promet un regain de croissance au-dessus des fatidiques 1,5%.

Un rythme de croissance qui en théorie nous permettrait de d’inverser au moins transitoirement la courbe du chômage.  Mais les cycles de reprises ne durent que ce que durent les cycles… l’espace de quelques années. Et au-delà,  c’est une croissance zéro qu’entrevoient nombre d’économistes, pour des raisons sur lesquels je ne reviens pas ici, d’abord d’ordre démographique. Peut-être cette idée fera-t-elle sourire a posteriori. Mais pour l’heure, c’est une hypothèse qu’il faut prendre au sérieux.

Cette hypothèse nous condamne-elle pour autant à un chômage de masse persistant ? Ou peut-on réduire le chômage même dans un contexte de croissance zéro ?
Il faut, pour répondre à cette question, prendre en compte notre situation démographique spécifique. Un début de stabilisation de la population en âge de travailler après 2015,

mais une hausse probable de la population active de l’ordre de 0,2% l’an, compte tenu de l’allongement de la durée de cotisation des seniors.  Durant la crise cette hausse était de 0,4 % l’an. Autrement dit, il aurait fallu une hausse de l’emploi de 0,4% pour stabiliser le chômage. L’emploi a en fait baissé de 0,1 % l’an, sur fond de croissance quasi-zéro sur 7 ans (0,2% pour être plus précis);

Compte tenu de la donne démographique, il faudra donc a minima une hausse de 0,2% de l’emploi pour stabiliser le chômage à l’avenir. En Allemagne,

compte tenu du recul de la population en âge de travailler, une baisse de l’ordre de 0,4 ou 0,5% de l’emploi suffirait à stabiliser le chômage.
La question se pose donc en France dans les termes suivant : peut-on augmenter l’emploi de 0,2% sur fond de croissance-zéro ? A priori, non. Une telle liaison entre croissance et emploi défit les régularités historiques et impliquerait un recul tendanciel de la productivité.
Mais il faut aussi noter que certains pays y sont parvenus dans la crise, une période qui nous permet d’expérimenter un contexte de croissance zéro ou proche de zéro à taille réelle.

L’Allemagne qui avec un rythme moyen de croissance de 0,5% l’an depuis le début de 2008 est parvenu a accroître son emploi au rythme de 0,7% l’an. L’Autriche qui avec 0,5% de croissance tendancielle a connu une hausse de 0,8% l’an de l’emploi.  Le Royaume-Uni enfin, avec 0,4% de croissance tendancielle du PIB et 0,6% de progression annuelle de l’emploi. La Suède n’est pas loin de l’objectif avec 0,8% de progression annuelle du PIB et 0,6% pour l’emploi. Des performances qui défient les régularités que j’ai mentionnée plus haut.

Si l’on s’appesantit néanmoins sur les exceptions Allemande et Autrichienne,

il ne faut pas longtemps pour repérer que la durée du travail par personne employée a reculé au rythme de 0,7% par an pour le premier pays et de 1,1% pour le second. Le partage du travail a fait son œuvre. La référence est moins exemplaire qu’il n’y paraît,  et le fractionnement de l’emploi sur les mini-jobs sont la clé explicative principale de leur trajectoire atypique. Côté britannique,

on connaît aussi le levier qui a permis d’enrichir le contenu en emplois de la faible croissance : Depuis 2008, l’Office national des statistiques (ONS) estime que deux tiers des emplois créés l’ont été sous le statut d’auto-entrepreneur, avec un revenu médian qui a chuté de 27 % depuis le début de la crise. Une proportion croissante de cols blancs a basculé sous ce statut avec des durées de travail accrues et des rémunérations moindres.

Partage du travail, minijobs sous-rémunérés, dégradation des compétences et de la productivité. Les pays de référence n’offre malheureusement pas d’autre issue que de jouer la mobilisation de la main d’œuvre peu qualifiée en jouant sur la diminution des bas salaires. In fine, nos économies savent inverser la courbe du chômage à contre-courant des mouvements spontanés, mais elles ne savent pas le faire sans dégrader les perspectives de productivité à long terme.   

Cet article est également disponible sous format Video :
http://www.xerficanal-economie.com/emission/Olivier-Passet-On-sait-baisser-le-chomage-sans-croissance-methode-et-consequences_2305.html

(Mis en ligne le vendredi 20 Février 2015)

Articles similaires
Résumé des facteurs générant de la compétition...Les sanctions américaines ne sont qu'un...Dernier opus de Dani Rodrik : comment corriger...USA et UK affaiblis, la France et l’Allemagne...Londres et Manchester: 3 attentats, 3 conclusionsLa stagnation séculaire redevient-elle le...Pourquoi investir rapidement 10 milliards€ de...Les 7 règles du capitalisme au XXIe siècleUSA-Royaume-Uni : la tentation du cocon...Le protectionnisme peut-il s'appliquer à...Les classes moyennes européennes et américaines,...Les classes moyennes européennes et américaines,...Retour du protectionnisme ? Davantage...L'ONU : encore un marécage à assainir pour...La grande révolte des classes moyennesCommentaires approfondis du tweet : "Un...Les conséquences géopolitiques de l’élection de...François HOLLANDE : un Président insignifiant ou...Mettre fin à Bretton Woods: une bien mauvaise...Protectionnismes sans frontières : les...Le dogme ultra-libéral, c'est fini !Ouf ! De 47% d'emplois supprimés, on...Pourquoi les rémunérations des grands patrons...Relocaliser pour se réindustrialiser :...L’économie du triple zéro : inflation, taux...Apple contre le FBI : le bras de fer risque de...Désarroi des classes moyennes et montée des...Et maintenant: en route vers la démondialisation...Le gagnant rafle tout: bienvenue chez GOOGLELe Bilan de la COP21, vu du côté des...Taux, changes, Pétrole, OR, PIB, inflation: bilan...Marché transatlantique, 11ème round : des...L'efficacité dans l'incertitudeDéfense : les milliards ne suffisent plusCommentaires d'un Ancien DG de société du...Menaces de krach : les risques d'éruption du...Missiles russes lancés depuis la Caspienne:...L'alibi chinois masque le mouvement de...L'austérité, preuves en mains, booste la...Les 3 mensonges de la FinanceArmes imprimées 3D: difficile à contrôler !Echapperez-vous à l'Ubérisation de VOTRE job...USA, Chine, Europe : un match à 3, ou un match à...Que signifie le dégel des relations diplomatiques...Faiblesse de la productivité, talon d’Achille du...Le déficit le plus grave, c'est celui de la...Un véritable système monétaire international est...Programme Darpa : bienvenue dans un nouveau...Quels sont les droits et les devoirs d’un Pays,...Croissance 2015 : les pays avancés relèvent la...Quels sont les pays qui ont le mieux traversé la...Comment faire pour augmenter la production...