Se connecterS'abonner en ligne

Sortir de la crise en 2015, c'est possible !

Référence de l'article : IG4197
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Olivier PASSET,Directeur des Synthèses,XERFI (8 décembre 14)

Si nous pouvions accompagner nos prévisions d’une mention spéciale, ce serait « peut mieux faire ». Quelques petits calculs de coin de table pour éclairer ce propos.
Considérons d’abord le scénario au fil de l’eau de la croissance française. Celui dans lequel aucun starter ne vient lancer le moteur de la reprise. Celui dans lequel les agents privés surnagent dans un environnement atone

plombé par l’érosion continue de l’emploi, une très maigre progression du pouvoir d’achat et l’attentisme des entreprises en matière d’investissement. Je ne me trompe pas de beaucoup en considérant

que ce scénario dans lequel il n’y a « rien de nouveau sous le soleil » serait celui d’une succession de trimestres plafonnant à 0,2 % de croissance soit 0,7 % en moyenne en 2015 et 0,8-1% en 2016.
Considérons maintenant l’impact des deux chocs majeurs que connaissent la France et l’ensemble de la zone euro depuis 4 à 6 mois

1/ La dépréciation de 12 % de l’euro par rapport au dollaret de 6-7% en moyenne par rapport à l’ensemble des devises.
2/ La dégringolade de près de 40% du cours du Brent par rapport à sa moyenne du premier semestre 2014.Quel surcroît de croissances ces deux chocs sont-ils susceptibles d’apporter à notre scénario de référence ? Je m’appuis ici sur les enseignements de quelques gros modèles économétriques, le modèle mésange du Trésor, le modèle Nigem de l’institut britannique NIESR ou le nouveau modèle global de l’OCDE. Que nous disent ces modèles ?

Premièrement que la dépréciation de 6 à 7% du taux de change effectif de l’euro observée jusqu’ici pourrait produire un surcroît de PIB de0,4 % la première année, de 0,7 la seconde et de 0,8 la troisième. Deuxièmement, qu’une baisse de 40% du cours du pétrole

devrait booster la croissance de 0,2 point la première année, de 0,4 la seconde et de 0,7 la troisième si je me fie du moins aux estimations les plus basses très en deçà de ce que pronostique le modèle britannique Nigem par exemple, selon lequel l’effet peut être triple.
Cela veut dire que si nous devions raisonner de manière purement mécaniste, nous pourrions envisager une croissance proche de 1,5% dès l’an prochain avec une amplification cyclique qui la porterait au-delà de 2% en 2016. Les conditions d’une reprise sont donc à portée de main sur le papier du moins.
Car pour que ces chocs positifs produisent tout leur effet il faut

1/ qu’ils soient permanents et donc que la guerre des changes n’aille pas consumer l’avantage acquis de haute lutte par Mario Draghi. Idem pour les prix du pétrole dont la baisse résulte d’un accord tacite entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite dont on ne connaît pas la pérennité.

2/ Il faut à minima une neutralité budgétaire, qui est loin d’être acquise l’Europe s’est montrée jusqu’ici experte dans l’art de casser les reprises dans l’œuf. Or si nous laissions le Pib rejoindre son potentiel, il apparaitrait rapidement que tous les pays européens sont aujourd’hui sous la barre des 3% de déficit, voire 2,5%.

3/Il faut que l’Allemagne organise sa riposte face à la crise des débouchés qu’elle traverse.

4/ Il faut surtout un minimum de capital confiance de la part des agents privés aussi bien concernant les perspectives de demande que la stabilité législative ou fiscale. Or, force est de constater que ce capital est trop faible pour s’en remettre les yeux fermés à ce que nous disent les modèles.

Voilà pourquoi notre prévision pour la France reste prudente : 0,8% de croissance en 2015 et 1,7 % en 2016. Avec le secret espoir que les faits nous donnent tort et que les pays européens saisissent cette opportunité unique de mettre un point final au long épisode de crise à rechutes dont ils ne parviennent pas à s’extraire depuis 7 ans.

Cet article est également disponible en video:
http://www.xerficanal-economie.com/emission/Olivier-Passet-Sortir-de-la-crise-en-2015-c-est-possible-_2099.html

Articles similaires
R&D par habitant : la fracture entre le Nord et...Europe: Macron devrait travailler à réformer ce...Reconstruire les fondements juridiques de...Brexit : les trois principaux sujets de discordeBrexit : calendrier et modalités juridiques de...Europhorie et Macron-mania : un peu de réalisme...Déséquilibres en Europe : l'incontournable...Doit-on importer les Lois Hartz pour lutter...Souverainisme ne veut pas dire forcément...Que fera Macron face à l'ubérisation et à la...Quelles solidarités économiques entre les régions...Une stratégie pour réindustrialiser l'Europe...Que peut l'Europe face à Trump ?Zone Euro : seule l'Allemagne, en la...Faut-il fonder une Europe des Nations, à 8 ou 9,...Bruxelles devrait préparer les Peuples aux chocs...Balances courantes : Allemagne = +9%, France =...45 ans après, Merkel pourrait répondre à Trump :...Antonio TAJANI, nouveau Président du Parlement...Il faut renégocier les traités, sinon la zone...Merkel et Trump risquent de porter le coup fatal...Le Parlement européen demande à l'UE de...Le Monde post Trump: c'est l'Europe...L’UE face au Brexit : ceux qui espèrent le pire...La Russie, le nécessaire allié de demainUn partenariat 100% américain sur l'...Zone Euro: la croissance enlisée au second...Il devient URGENT de mettre fin au pillage...Europe: la débâcle, ou l'audace du retour...Les 5 inégalités les plus criantes reprochées (à...Après le Brexit, la tentation morbide...Du Brexit à l’EUxit : les erreurs d’un processus...Economie : la Zone Euro va beaucoup mieuxLa France face au Tsunami NBIC : lettre ouverte...L'extrême-droite ne fait pas son nid sur la...Pourquoi il FAUT s’opposer à la signature du...Sea Hunter : un navire militaire, entièrement...De la démondialisation à la désintégration...Turquie : comment la Commission Européenne nous...Résumé de 60 années de négociations avec l’UE...La France doit exiger une Europe de la DéfenseBrexit: Cameron lance le top départ de...Quels consommateurs européens ont mieux traversé...Face aux GAFA, l’Europe peut-elle faire le poids...La voie du rebond européenSortie de crise 2009: les fortes différences...La croissance mondiale suspendue à l'EuropeLa crise Chinoise met l'Europe face à ses...Que reste-t-il, aujourd'hui, du grand rêve...Faut-il se réjouir du solde extérieur record de...Inventer le capitalisme collaboratif d'EtatLa Grèce mettra-t-elle ses bases militaires à...