Se connecterS'abonner en ligne

Europe du Sud : le piège se referme

Référence de l'article : IG3797
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alexandre MIRLICOURTOIS,XERFI

L’Europe du Sud va mieux.

Le juge en la matière c’est le PIB et après la reprise avortée de 2011-2012, il semble bien qu’une nouvelle phase ascendante soit enclenchée. Les indicateurs de confiance de l’OCDE ont également meilleure figure. Dans l’industrie manufacturière

ils sont passés au-dessus de leur niveau jugé normal laissant présager la poursuite du mouvement à court terme. Du côté des marchés financiers, la confiance est aussi revenue comme le montre

le reflux du superspread (qui est somme des différentiels de taux d’intérêt des pays du Sud par rapport à la dette publique allemande à 10 ans). Son niveau traduit bien l’apaisement des craintes sur la stabilité financière de la zone euro et l’aplatissement relatif des taux périphériques. Pourtant, de nombreux doutes subsistent encore sur la capacité de ces pays à tourner définitivement la page d’une crise à répétition. En fait trois sources d’inquiétudes majeures persistent. Il y a d’abord l’écrémage des capacités industrielles. On peut en prendre la mesure en comparant

le niveau de la production manufacturière aujourd’hui, à son pic d’avant crise et en corrigeant cette mesure par le taux d’utilisation des capacités. Toute baisse de production ne se solde pas en effet par une destruction de capacité mais par une moindre intensité d’utilisation des hommes et des machines. On voit alors que le jeu de massacre a été considérable dans le sud de l’Europe. Autre importante source de préoccupations : l'exode des cerveaux.

Plus de la moitié des jeunes Espagnols et Grecs sont au chômage, 43% des jeunes Italiens et encore 36% des Portugais. Pas étonnant donc que ceux qui disposent des compétences très demandées cherchent du travail dans des pays plus dynamiques comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Autriche ou les Pays-Bas. Là aussi cela vient mordre sur le potentiel de rebond des pays d’’Europe du sud. Troisième source d’inquiétudes. Les fondements même de la reprise. La contribution du commerce extérieur a été l’élément central de la relance.

Le solde extérieur de l’Europe du Sud, archi-déficitaire avant la grande récession de 2008-2009 s’approche désormais de l’équilibre. Un tour de force rendu possible 1- par l’étranglement des importations :

les imports étaient en avril dernier inférieures de 12% à leur dernier pic. Mais la logique arrive à bout et leur baisse se heurte désormais à un plancher incompressible sans un nouveau plongeon des demandes intérieures synonymes de nouvelles purges fiscales, socialement insoutenables. 2ème facteur du rétablissement des comptes extérieurs, la remontée des exportations.

En hausse de 12% par rapport à leur dernier point haut, elles témoignent d’une compétitivité retrouvée grâce à la modération salariale et une productivité record. Mais une productivité obtenue par le bas, par une purge massive sur l'emploi. Autrement dit par un écrémage de l'offre et non par une vraie relance de l'offre. Et le piège se referme. En interne le marché est un champ de ruines. A l’extérieur, difficile d’aller plus loin sans s’enfoncer encore plus dans une logique d’écrasement de coûts donc de déflation et d’une nouvelle compression de la demande domestique. Sans compter que le principal marché du Sud, la France, est entré à son tour dans une logique de consolidation et ne stabilise plus leurs débouchés comme par le passé. La France c’est plus de 12% des exportations du Sud et près de 30% de leurs débouchés au sein de la zone euro. Le sud doit maintenant compter sur des moteurs autonomes de reprise et cette partie-là est loin d’être gagnée.

Nota : cet article est également disponible en version video :
http://www.xerficanal-economie.com/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Europe-du-Sud-le-piege-se-referme_1726.html

(Mis en ligne le 4 Juillet 2014)
Articles similaires
Que peut l'Europe face à Trump ?Zone Euro : seule l'Allemagne, en la...Faut-il fonder une Europe des Nations, à 8 ou 9,...Bruxelles devrait préparer les Peuples aux chocs...Balances courantes : Allemagne = +9%, France =...45 ans après, Merkel pourrait répondre à Trump :...Antonio TAJANI, nouveau Président du Parlement...Il faut renégocier les traités, sinon la zone...Merkel et Trump risquent de porter le coup fatal...Le Parlement européen demande à l'UE de...Le Monde post Trump: c'est l'Europe...L’UE face au Brexit : ceux qui espèrent le pire...La Russie, le nécessaire allié de demainUn partenariat 100% américain sur l'...Zone Euro: la croissance enlisée au second...Il devient URGENT de mettre fin au pillage...Europe: la débâcle, ou l'audace du retour...Les 5 inégalités les plus criantes reprochées (à...Après le Brexit, la tentation morbide...Du Brexit à l’EUxit : les erreurs d’un processus...Economie : la Zone Euro va beaucoup mieuxLa France face au Tsunami NBIC : lettre ouverte...L'extrême-droite ne fait pas son nid sur la...Pourquoi il FAUT s’opposer à la signature du...Sea Hunter : un navire militaire, entièrement...De la démondialisation à la désintégration...Turquie : comment la Commission Européenne nous...Résumé de 60 années de négociations avec l’UE...La France doit exiger une Europe de la DéfenseBrexit: Cameron lance le top départ de...Quels consommateurs européens ont mieux traversé...Face aux GAFA, l’Europe peut-elle faire le poids...La voie du rebond européenSortie de crise 2009: les fortes différences...La croissance mondiale suspendue à l'EuropeLa crise Chinoise met l'Europe face à ses...Que reste-t-il, aujourd'hui, du grand rêve...Faut-il se réjouir du solde extérieur record de...Inventer le capitalisme collaboratif d'EtatLa Grèce mettra-t-elle ses bases militaires à...Zone Euro : la consommation est repartieFaut-il craindre une reprise anormale et vouée à...La confiance des ménages s'envole en zone...Peut-on éviter une restructuration des dettes en...Zone Euro: très nette amélioration, y compris en...Budget de la Défense: le fossé entre la France et...Sortir de la crise en 2015, c'est possible !Zone euro : la sortie de crise, enfin !Union européenne : nos hélicoptères bientôt...Union Européenne: Juncker commence la vente à la...5 signaux favorables à une reprise dans la Zone...Europe et libre-échange transatlantique : la...