Se connecterS'abonner en ligne

Au secours, certains députés PS veulent supprimer la Cour des comptes

Référence de l'article : IF5886
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Marie DELARUE,Ecrivain,(11 Février 2017)

Quand l’enfant a la fièvre, on casse le thermomètre. La méthode est connue. Elle est efficace. Certes, tout dépend de l’objectif : nier la maladie ou bien la soigner. C’est pourtant cette méthode qu’ont choisie certains après la publication du dernier rapport de la Cour des comptes, lequel met une fois de plus en évidence la gabegie étatique élevée chez nous au rang d’institution.

Montrée du doigt au premier chef par les rapporteurs, la débandade de Ségolène Royal sur l’écotaxe, recul en rase campagne bretonne après que les Bonnets rouges lui eurent montré leurs dents. Coût de la plaisanterie : grosso modo un milliard d’euros de dédit (975 millions à régler à Écomouv’), à quoi il faut ajouter le manque à gagner et le coût des effets d’une pollution routière non maîtrisée. Un désastre qui coûte, nous dit-on, « 652 millions par an aux automobilistes », car les sommes sont récupérées sur le prix des carburants ! Le gouvernement a, en effet, « relevé la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) appliquée au gazole de deux centimes par litre, avec une majoration spécifique de quatre centimes par litre pour le carburant du transport routier de marchandises », précise Le Monde.

Les 172 portiques sont toujours là, carcasses inutiles plantées en travers de nos routes, quand la mesure bien pensée et bien conduite aurait dû rapporter 9,8 milliards à l’État entre 2014 et 2024. La région Île-de-France a demandé à les racheter mais le gouvernement n’a toujours pas donné sa réponse. Quant aux 200 personnes qu’Écomouv’ employait en 2013, elles attendent elles aussi d’être recasées…

Ces chiffres ne sont pas une surprise. Nous en avons déjà rendu compte ici à plusieurs reprises.
Et Pascal Praud, décidément en verve cette semaine, de s’esclaffer sur RTL : « Ah, Ségolène Royal, c’est autre chose que Penelope Fillon, quand elle fait ses courses ! Un milliard d’euros, son caprice ! ».

Boutih: cachez-moi ces gaspillages que je ne saurai voir....

Non, la surprise, c’est la sortie très énervée de Malek Boutih, généralement mieux avisé. Très en colère, le député de l’Essonne, très proche de Manuel Valls. Le problème, dit-il, ce ne sont pas les scandales dénoncés par la Cour des comptes, c’est la Cour des comptes elle-même :

« Je pense que la Cour des compte, ça représente ce qui a déréglé la France, c’est-à-dire des gens qui parlent des chiffres et pas de la réalité », a-t-il dit au micro de RTL« Je pense que ce genre de machinerie comptable, ça nuit à la compréhension de la politique. Non seulement je suis en désaccord avec leurs analyses, mais je me demande même à quoi ils servent. Franchement, je trouve que ça ne sert à rien. Parce que,  eux font les comptes de tout le monde sauf les leurs, mais personne ne sait combien ils nous coûtent et à quoi ils servent. Ils nous coûtent beaucoup et ils ne servent à rien. Voilà. Donc, moi, je propose la suppression de la Cour des comptes».

C’est sûr, ça serait plus simple. Et pendant qu’on y est, on pourrait aussi supprimer les tribunaux qui cherchent des poux dans la tête des élus, et puis les enquêteurs qui mettent leur nez partout… Il est vrai que, dans toute dictature qui se respecte, il n’y a pas de Cour des comptes pour chagriner le gouvernement.

___________________________________________________________________________
Article reproduit en licence CC BY NC SA avec l'autorisation de l'éditeur :
http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/malek-boutih-cour-comptes-denonce-gabegie-quon-supprime,312792?mc_cid=0ac0904498&mc_eid=e4617e9091
 
(Mis en ligne le 11 Février 2017)

 

 
Articles similaires
Projet Macron : la guerre aux retraités, plutôt...43 ans de déficits publics résumés en 2 pages35 ans d'évolution des emplois publics...L'assistanat : une drogue dure, pour tousPrésidentielle : copier l'Allemagne, bien...Pas d'argent pour changer les draps, mais...Hollande se moque de la Cour des comptes : Migaud...Le logiciel SIRHEN : de 60 millions€ en 2008 à...Les élus et les fonctionnaires « obligés » de ...Augmenter la TVA: nombreux avantages, peu...Des politiques budgétaires ? Mais pourquoi faire,...Le déclin des hôpitaux est dû à 3 causes...L'école publique beaucoup plus chère que...France : inquiétant et grandissant déficit des...La réforme des régions : pas d'économies,...Economies budgétaires : les vraies marges de...Comptes publics: incurie française vs. vertu...Le somptueux et immoral cadeau d'Anne...Comment récupérer des recettes fiscales sans...Prélèvement à la source: l'objectif caché du...5 raisons de dire NON au prélèvement de l’impôt à...Inflation, chômage, délinquance, etc. : des...Les anomalies juridiques de l’affaire Agnès...Chine, France et autres Pays: savoir distinguer...L'agaçant simulacre des études d’impact du...La fonction publique territoriale continue à...Le plus gros poste de la dépense publique...Budget de l’Etat: comment la France donne raison...Ceux des hauts fonctionnaires qui vivent à nos...PLF 2015 : l’Etat continue à créer des...L'hypertrophie de l'Etat en Belgique et...Faire la transparence citoyenne des dépenses...La sphère publique est passée de 18% à 31% en...Pour une meilleure lisibilité des comptes...