Se connecterS'abonner en ligne

La prédation : un exemple du pragmatisme du droit de la concurrence

Référence de l'article : IC309
Envoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Frédéric JENNY,
Dans les secteurs récemment ouverts à la concurrence (télécommunications, électricité, transport ferroviaire, services postaux etc….), de nouveaux entrants sont confrontés aux opérateurs historiques, qui, fréquemment, continuent d’avoir un monopole légal sur la partie de leur activité correspondant à leur obligation de service public et sont en concurrence avec les nouveaux entrants sur la partie de leur ancienne activité désormais ouverte à la concurrence. Cette circonstance a pu conduire les opérateurs historiques à mettre en œuvre diverses stratégies destinées à empêcher le développement de la concurrence et de leurs concurrents. L’ouverture à la concurrence d’un certain nombre de secteurs dans les années 1990 et 2000 a donc contribué à ranimer le débat sur la notion controversée d’abus de position dominante en droit de la concurrence...
Achetez cet article pour le lire en entier
3,33€ TTC
(soit 3,26€ HT)
Afin de lire cet article, merci de bien vouloir vous identifier si vous êtes abonné, ou de procéder à son achat en ligne.

Un lien vous permettant d’accéder à votre article vous sera adressé par mail, une fois l'achat effectué.
Acheter cet article
Abonnez–vous pour accéder à la totalité du Site
Accès illimité au Site La Synthèse on line : tous les articles, tous les graphiques, tous les tableaux de statistiques économiques et financières, et toutes nos bases de données qui sont exclusives.

Découvrez nos différentes offres et accédez, en tant qu'abonné, à nos informations exclusives, aux analyses et commentaires de professionnels, ainsi qu’à leurs prévisions pour les mois à venir.
Je m'abonne