Se connecterS'abonner en ligne

Etude détaillée sur les provisions des sociétés non financières du CAC 40

Référence de l'article : DS3610
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Stéphanie GUILLAUMIN et Olivier CRETTE,Cabinet LEDOUBLE

L’étude (75 pages) de Ledouble SA traite de l’ensemble des provisions pour risques et charges hors avantages acquis au personnel des sociétés non financières de l’indice CAC 40.

Ces sociétés ont été réparties dans 4 secteurs d’activité : Biens et Services de Consommation ; Industrie ; Technologie et Communication (Medias) ; Matériaux de base/Energie/Utilities.

Le montant des provisions dans les bilans des sociétés non financières du CAC 40 poursuit sa progression en 2012 au rythme d’un taux de croissance de 5% et représentent en moyenne 20% des capitaux propres des sociétés du panel :
  • Les risques liés à l’environnement demeurent prépondérants.
  • Les secteurs Industrie et Matériaux de base/Energie/Utilities regroupent à eux seuls 83% des provisions, (101.388 M€).
  • EDF se distingue par le montant élevé de ses provisions liées à la production nucléaire (provisions pour gestion du combustible usé, provisions pour gestion à long terme des déchets radioactifs, provisions pour déconstruction des centrales nucléaires, provisions pour derniers coeurs). Hors EDF, les provisions représentent environ 14% des capitaux propres des sociétés du panel.

Vers une tendance plus prononcée des litiges d’ordre règlementaire :

  • Les secteurs Industrie et Matériaux de base/Energie/Utilities dénombrent le plus de litiges.
  • Plus de 80% des litiges décrits dans les états financiers sont d’ordre règlementaire et industriel.
  • Avec l’internationalisation, les litiges d’ordre fiscal s’accroissent ; ils concernent plus particulièrement certains pays tels que le Brésil.
  • La description des litiges sociaux dans les états financiers reste rare et succincte.
  • Nous avons complété notre analyse quantitative par un « rating » sur des critères qualitatifs (nature, description, exhaustivité et moyens d’évaluation des litiges) à la lecture des rapports annuels de chacune des sociétés du panel, faisant ressortir pour la plupart d’entre elles un niveau d’information...

Pour lire la suite de cette étude très complète et originale, merci de cliquer sur le lien ci-dessous.

(Mis en ligne le 2 Mai 2014)
Document mis en Annexe :