Se connecterS'abonner en ligne

Pourquoi manger est un acte citoyen

Référence de l'article : DS6073
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
Entretien avec Christian REGOUBY, co-auteur du livre "Manger est un acte citoyen", et Délégué général du Collège culinaire de France,réalisé par Philippe BILGER (1er mai 2017)

Dans cet entretien de Christian Regouby, réalisé par Philippe Bilger, à l'occasion de la sortie du livre "Manger est un acte citoyen", livre co-écrit avec Alain Ducasse, l'auteur explique les raisons de ce titre surprenant. En effet, il est du devoir de chacun d'entre nous, par ses actions quotidiennes, par ses achats, par la gestion de ses réserves, et même par la manière dont nous cuisinons, d'arrêter de nuire à notre santé et à celle de la ....Planète.

Au niveau mondial, 30% de ce qui est disponible dans le secteur de la distribution alimentaire est finalement jeté, soit par les distributeurs, soit par les consommateurs [*].

En France, par exemple, on a, collectivement, jamais autant produit et jamais aussi mal mangé (en termes de qualité et de nocivité (à long terme) des produits alimentaires. Environ 80% des restaurants ne présentent que de la cuisine industrielle, du hors d'œuvre jusqu'au dessert, se contentant de réchauffer vers 11h30 ce qui a été acheté "déjà préparé industriellement". Parallèlement, 70 000 hectares de production agricole disparaissent chaque année. Quant à la productivité de ce qui subsiste, elle plafonne maintenant, car les terres sont "saturées" [**].

Au plan mondial, 7 millions d'hectares sont rendus totalement stériles chaque année, par saturation des sols, saturation due principalement à l'usage des pesticides.

C'est à nous, les citoyens, à aider les producteurs "à moins détruire". Notre responsabilité, c'est-à-dire celle des gens sur-nourris, est « phénoménale », que ce soit au plan économique (les classes pauvres surpayent des produits essentiellement gorgés d'eau) ou sur le plan de la santé (beaucoup de produits comportent un nombre croissant de substances dangereuses à long terme).

Bref, un entretien important à écouter, et à entendre, où il est peu question de gastronomie, contrairement à ce que l'on pourrait croire, au vu du seul nom des auteurs....

_________________________________________________________________________
Article reproduit avec l'autorisation de l'Auteur :
http://www.philippebilger.com/ 

(Mis en ligne le 1er Mai 2017 et une note rajoutée le 2 Mai à 7h40)

[*]: sachant que déjà, en amont, 30% de ce qui est produit pourrit sur place ou dans les transports, avant d'arriver sur les étals (NDLR)

[**] : lorsque les surfaces diminuent, alors que la productivité stagne, et que la population croît, ce sont les importations qui viennent combler le solde manquant (NDLR)

Articles similaires
Une vache trépanée au Néolithique : de la...Les créatifs sont-ils intuitifs ou rationnels ?Les maladies auto-immunes, ou quand le système...Theranos, les secrets d’une start-up...Le retour de la gale, une maladie très...Virus du Nil occidental : peut-il se développer...Vous avez composé le 15 ? Vous verrez peut-être...Interdiction du glyphosate : que disent la...Maladie de Lyme : vers un protocole national pour...L’Etat Islandais veut interdire la circoncision...Fromages : pourquoi les microbes sont les...Corps humain : les 7 organes dont on peut se...Cinq vérités bonnes à dire sur le CANCERComment lire plus vite et retenir davantageQuel lien entre le magnétisme et les «...Expliquer les effets indésirables du Levothyrox :...Cerveau : pourquoi des pilules placebo génèrent...Lyme, fièvre du Nil, Ebola : comment l’érosion de...Surprise ! Le chauffage électrique est écologique...Prix Nobel de médecine pour 3 chercheurs en...Alerte à la radioactivité ? Non ! Ou comment...Rester trop longtemps assis nuit à votre cerveauLa coupable tentation d'abolir le secret...Pourquoi tombons-nous malades ? Darwin détient...Quelle est la durée «normale» d’un rapport sexuel...Pollution aux particules fines : peut-on faire...Faire repousser les nerfs, oui, c'est...La défiance à l'égard de la vaccination...Courir quand il fait plus de 30°C, est-ce une...Où en êtes-vous de la quête de votre ikigai ?Des nanoparticules d'or pour détruire les...Santé : les plantes sont des médicaments comme...Macron se sert-il uniquement de son cerveau droit...L'hystérie du "sans gluten"...Comment homo sapiens, cessant de mastiquer,...Ni viande, ni lait, est-ce bien raisonnable ?La lèpre est-elle prête pour une réémergence...Tout ce que l'on vous cache sur le LAIT,...L’ampleur du « tourisme » médical : analyse des...3 œufs par jour depuis 90 ans : c'est le...L'industrie du sucre sape volontairement...La menace de l'ubérisation pèse-t-elle sur...Nutrition : sucres ou graisses, quel est le...Le scanner, nouvel outil du consommateur pour...Au pays des obèses, le sucre est roiIl n’y a plus d’armes contre les bactéries...Glaucome : les raisons de son apparitionFaut-il apposer la mention «La charcuterie TUE »...Pourquoi je mange volontairement très grasL’évolution de l’espèce humaine, un parcours semé...Le glyphosate refait parler de lui (en mal, bien...Des feuilles de châtaignier contre le...