Se connecterS'abonner en ligne

Le marché du stockage de l'énergie : bilan et perspectives

Référence de l'article : DE7006
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Cathy ALEGRIA,Directrice d'études chez XERFI,(24 Août 2018)

L’horizon mondial est dégagé pour les acteurs du stockage de l’énergie.



D’abord côté débouchés, la demande progresse sensiblement avec l’essor des véhicules électriques dont les ventes vont être multipliées par 7 d’ici 2022. Le stockage stationnaire, utilisé pour optimiser la gestion du réseau électrique, ou directement dans les logements, s’impose également peu à peu. Ce segment bénéficie du développement des énergies renouvelables intermittentes, de l’autoconsommation et des microgrids.

Côté technologie, le lithium-ion s’impose clairement sur les deux segments de marché, stationnaire et embarqué. Et cette technologie devrait rester ultra-majoritaire dans les projets à moyen terme, d’autant que le prix de ces batteries continuera de baisser.Pour autant, si les perspectives du marché mondial s’annoncent prometteuses, celles du marché français semblent plus incertaines, selon l’étude de Xerfi France.
 
Une étude qui dénombre quatre grandes typologies d’acteurs, la plupart étant présente sur des maillons spécifiques de la chaîne de valeur.



On compte ainsi les fabricants de batteries comme Bolloré, BYD, Panasonic ou LG Chem. Des spécialistes qui doivent parfois composer avec les logiques d’intégration verticale des constructeurs automobiles qui sont donc à la fois clients et concurrents. Citons également les industriels-intégrateurs, comme ABB, General Electric, Fluence ou Nidec, véritables intermédiaires entre fabricants et énergéticiens.

Les énergéticiens-développeurs sont aussi incontournables, tout comme d’ailleurs le large tissu de start-up innovantes. Des start-up qui sont pénalisées en France par un marché trop restreint, à l’exception des spécialistes de l’hydrogène qui se distinguent.
 
Dans des marchés où les effets d’expérience et les économies d’échelle jouent à plein, rien d’étonnant à ce qu’un nombre restreint de compétiteurs prennent le leadership.



Dans la fabrication de batteries lithium-ion, ce sont ainsi les grands groupes asiatiques qui dominent. Et pour rester dans la course, chacun investit massivement pour accroître ses capacités de production, faire baisser les prix, et améliorer ses parts de marché. Au-delà de ces logiques de volume qui concernent avant tout l’amont du secteur, les efforts de R&D restent naturellement déterminants pour améliorer les offres.

Les acteurs cherchent aussi à se diversifier horizontalement. Les fabricants visent ainsi souvent à la fois le marché automobile et ceux du stockage stationnaire. De même, développeurs et grands énergéticiens s’intéressent à la fois à l’autoconsommation et aux solutions d’équilibrage des réseaux. La gestion des batteries usagées est également un enjeu clé, notamment dans la filière auto où les batteries des véhicules électriques peuvent être réutilisées dans le stockage stationnaire.

Pour les énergéticiens, l’essor de l’autoconsommation est une opportunité à ne pas manquer, avec des offres couplant installation de panneaux solaires et système de stockage.

___________________________________________________________________________
L'étude complète (119 pages) peut être commandée sur :

https://www.xerfi.com/presentationetude/Le-marche-du-stockage-de-l-energie-en-France-et-dans-le-monde_8SCO17
 
(Mis en ligne le 24 Août 2018)
 

Articles similaires
La France bientôt dans le noir, ou les méfaits de...Éolien offshore : les 15 milliards d’économies...Attention, le photovoltaïque brisera le dos du...An in depth analysis of the global renewable...Ségolène Royal : sa dernière usine à gaz solaire,...Les énergies renouvelables et le théorème du...L’éolien dépasse en 2016 le charbon en capacité...Qui est vraiment Yannick Jadot, le candidat EELV...Pas de permis de construire pour AGRANDIR les...Qui se préoccupe vraiment de la santé des...Solaire: classement mondial des capacités...Oups ! Avec les biocarburants, l’Europe a...La nouvelle Tesla Model 3 présentée au monde...Mais où sont passés les soi-disant emplois de...Les éoliennes ne sont pas écologiques: la...Bill Gates pense que les énergies renouvelables...Éoliennes et Santé : rapport de la Commission...Batterie Tesla PowerWall, sachons raison garderLes éoliennes ne sont pas écologiques :...Électricité : le mirage du stockageVert comme la Tour Eiffel ?Les énergies renouvelables vont-elles éliminer le...Face à l’escroquerie éolienne : la...Transition énergétique : l’Aéroport Nice Cote...Éolien : le coup de la pale ?Espagne : l’effondrement de la transition...Le GIEC admet que le consensus sur les...Stocker les énergies renouvelables grâce à...Recul de l’éolien et du solaire en France en...De l’utilisation abusive du terme « énergies...Forêt et CO2 : couper ou conserver ?Le bois, énergie d'avenirTotal Sunpower et Etrion lancent la plus grande...L’industrie chinoise passe au vertDégradation des relations entre l’UE et la Chine...L'UE taxera les panneaux solaires chinoisSolaire chinois : bataille sur l’instauration de...Pakistan : élections sous tensions...Voitures électriques : les bornes DBT-CEV...Des fondations flottantes pour l’éolien offshore...Japon : réorganisation complète du secteur...Le chinois Suntech, numéro un mondial du solaire,...Theolia rachète l'allemand Breeze Two...Troisième appel d'offres pour l'éolien...La crise réduit la consommation d'énergie...Un plan pour doubler la (petite) production de...Cessions canadiennes pour GDF SuezEDF attend un geste de l'Etat pour réduire...Areva va bâtir une usine d'éoliennes...Lampiris : une nouvelle alternative sur le marché...Obama bloque un projet chinois d'éoliennes...La géothermie : une énergie renouvelable qui n’a...