Se connecterS'abonner en ligne

Vous voulez jouer la sécurité alimentaire ? Alors misez sur YONG au Nasdaq !

Référence de l'article : CA382
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Charles ECALLE,Directeur général,SIBYL CAPITAL

La population mondiale a dépassé la barre des 7 milliards d'individus en 2011. C'est beaucoup feront remarquer certains démographes expérimentés. En 1950, ces démographes fraîchement diplômés estimaient le nombre d'individus vivants à 2,5 milliards. Si Thomas Malthus était vivant, il les interrogerait sur leurs projections à 2050 : 10 milliards affirmeraient-ils peut être à l'unisson (Source : Philippe Rekacewicq, « World Population Development »). La bonne nouvelle c'est que la croissance de la population mondiale pourrait éventuellement diminuer progressivement à partir de cette date, selon des hypothèses de baisse du taux de fécondité considérées comme très optimistes par certains, notamment celles relatives à l’Afrique Subsaharienne et au Monde musulman (Iran et Tunisie exceptés, notamment).

Notre très chère planète Terre est composée à 29 % de terre émergée ce qui fait environ 11 milliards d'hectares, l'équivalent de la superficie des États-Unis d'Amérique multipliés par 16. La partie de terres arables, propre à la production agricole, représente 11 % de cette immense surface (ou 1,4 milliard d'hectares). A ce niveau, faisons l'impasse sur la diminution de cette superficie liée principalement à l'urbanisation et la désertification. Oublions aussi un instant la production agricole non destinée à l'alimentation humaine. Et enfin, passons sous silence la part des terres arables actuellement non exploitée.

En gros, 5 habitants doivent se partager aujourd’hui 1 hectare pour se nourrir. 7 en 2050 ! «Clearly, at some point, this becomes an end game », dirait alors Thomas. La population mondiale, et en particulier celle des pays en voie de développement, la plus nombreuse, est en train de radicalement modifier ses habitudes de consommation, passant progressivement d'une alimentation végétale à une alimentation riche en protéines. Comment nourrir la population ? La question est fondamentale, et atteint un seuil de tolérance critique lors de fortes poussées des prix des matières premières agricoles.

A ce stade, une synthèse s'impose :

  • la pression démographique s'intensifie,
  • les limites (finies) des surfaces disponibles à la production agricole sont entrées dans une zone critique.

On s'en doute, les réponses au défi posé font l'objet d'une intense spéculation. Et en tant qu'investisseur, notre question (parmi tant d'autres) est : qui peut profiter au mieux de cette situation ?

Intéressons-nous par exemple à Yongye International (YONG au Nasdaq)

Yongye est un des leaders chinois de la production d'engrais. La devise de Zishen Wu, son PDG, est peut-être : « faire pousser plus, sur moins de surface ! ». Son message corporate s'articule autour de la pénurie et de la sécurité alimentaire, et du développement durable de l'environnement. Son entreprise est spécialisée dans la R&D, la production et la vente d'acide liquide fulvique pour les plantes et de compléments nutritifs pour les animaux. Ses produits sont destinés pour le moment aux agriculteurs chinois. Notons aussi au passage que hormis le fait que Yongye ait publié un doublement de son résultat net au 1er trimestre ($16,4m vs $8,4m Q1-11) tiré par une croissance de son CA de 28 %, l'entreprise a surtout réussi à collecter ses créances en souffrance (collecte de $140m au T1-12, soit 91 % de ses créances, amélioration obtenue par la révision de sa politique de crédit et de délais de paiement, qui était particulièrement avantageuse).

NASDAQ : YONGMarket Cap. (M$) : 154,14Shs Outstand : 50,54MShs Float : 38,47M
Sales (M$) : 404,52Income (M$) : 82,23MDebt/Eq : 0,11Earnings date : 10 mai
Dividend : -P/E : 1,81Diluted EPS : 1,67Dividend payout : 0,00 %

Et maintenant, comme toujours, observons ce que disent les prix et tirons les conclusions qui s'imposent.


L'évolution des prix nous indique clairement une phase de concentration des prix en biseau sur les plus bas historiques. La violation à la baisse de la ligne de support des 3$ mi-mai 2012 n'est pas consensuelle, et elle a immédiatement été remise en cause par le marché. Les prix à la recherche d'un nouveau consensus se libèrent avec une phase d'accélération d'autant plus forte que l'attente aura été longue (Mis en ligne le Vendredi 15 Juin 2012).

Articles similaires
Les coffres-forts qui conservent les graines de...La mère de l'écologie américaine...Les dégâts écologiques du Veganisme, tels que...La guerre des prix agricoles fait rage, de la...La disparition du vrai foie gras artisanal,...Comment résoudre les crises agricoles, dans la...De l’agriculteur au consommateur : la guerre des...Crise des éleveurs : le paysan est aussi un...Pourquoi les prix de l'alimentaire vont...Accaparement des terres agricoles : est-ce un...Les prix agricoles tombés à leurs plus bas...Comment faire pour augmenter la production...2014, une année record pour la production...Barrage Sivens: jacobinisme et libéralisme, les...Des conditions favorables stimulent la production...Comment le caféier fabrique la caféine :...Vous ignorez probablement que les pesticides ont...Construire la résilience en vue d'une...Comment nourrir la Planète avec moins...Abeilles : mais de quelle catastrophe parlez-vous...Le cartel de la potasse s’écrouleAgriculture : le Qatar lance la sienne en plein...Hausse de 6,5% de la production céréalière à 2,5...L’envolée des grains, maïs compris : Round IIHausse de la production agricole nord-coréenneDBA : pour jouer le démarrage d’un long trend...Tour du monde du marché de la BananeArt’s-Way Manufacturing va bénéficier de...Tour du Monde de la culture du TabacIPI, ou de la dynamite dans le secteur des mines...Origin Agritech : la mêche est allumée…Lait et produits laitiers : des marchés mondiaux...Les agriculteurs vont devenir riches et acheter...Les engrais à la hausse : Potash Corp. of...FAO : net ralentissement de la croissance de la...Investir dans les terres agricoles :...Et si les prix actuels du blé étaient faux ?La consommation de viande ovine baisse...La Thaïlande accumule les stocks de riz en...Les experts réclament de nouvelles études sur les...L’agriculture allemande produit davantage, malgré...Viande bovine : qui consomme ? Qui exporte ? Qui...Les agriculteurs vont devenir riches et acheter...« Sans phosphore, pas de vie sur Terre »L'eau et les terres vaudront de l'or !« The daily 236 000 » : Bunge est prêt pour...Classement Mondial des Pays producteurs de VinProtégez-vous contre l'inflation des...La Russie évoque un sommet du G20 sur...Tour du monde des Pays producteurs de caféL’Union européenne en tête de la production, mais...L’invasion d’insectes ravageurs dans le nord de...