Se connecterS'abonner en ligne

Gestion des couvertures de change EURUSD en 2015 : idées de restructuration

Référence de l'article : CC4179
ImprimerEnvoyer par mailLinkedInTwitterFacebook
écrit par Alain GIRARDEAU-MONTAUT (12 décembre 2014),

Les cours spot de l’EURUSD  début 2014 se situaient autour de 1,34 $/€, il a donc été possible de positionner des  ventes à terme d’USD pour 2015 autour de 1,3450 $/€.
En ce début Décembre 2014, le cours spot atteint les 1,23 $/€, et ces couvertures à terme apparaissent sérieusement décalées, et affichent des pertes latentes.

Voici quelques idées de restructurations permettant de ne pas rester statiques face à cette situation.
Bien entendu, ces idées ne sont applicables que par rapport à un scénario d’évolution de la parité EURUSD pour l’année à venir.
Si  l’anticipation est celle d’un retour de la parité vers des niveaux entre 1,30 et 1.35 $/€, alors, il n’y a rien à faire. La couverture mise en place est satisfaisante.
Si l’anticipation est celle d’une évolution de la parité entre 1,25 et 1,20 ou même vers 1,15 $/€, alors la perte d’opportunité ne fera qu’augmenter, et il est urgent de limiter celle-ci. C’est ce scenario que nous retenons dans les propositions qui suivent.

1/ Achat d’USD/ Vente d’EUR à terme aux dates de livraison des couvertures existantes

Cette stratégie mise en place sur des retours du spot vers 1,24 par exemple, permet d’obtenir des cours de 1,2405 à 1,2450 selon les dates de 2015.
Elle fige la perte à  environ 10 figures. La vente des USD se fera en 2015 au spot, par exemple 1,20, et donc permet un taux de vente final à 1,20+0,10 = 1,30 environ, meilleur que les 1,34 initiaux.

2/ Achat d’USD/Vente d’EUR  à terme à travers une structure à effet de levier

2.1/ Achat à terme « boosté » d’USD/Vente d’EUR

Le terme boosté se fera sur un cours d’environ 1.28 avec deux barrières dont une désactivante vers 1.20 et une de doublement vers 1.32, niveaux variables selon la durée de la structure.
Cette structure parie sur une relative stabilité du cours spot entre les niveaux des barrières, jusqu’à la date d’échéance. Les barrières américaines sont plus risquées et apportent le meilleur « boost » ; toute la structure est désactivée ; des barrières européennes moins risquées peuvent être utilisées, avec moins d’effet de levier.
Bilan : possibilité de réduire la perte à 1,34-1,28, soit de 6 figures.

2.2/ Achat à terme d’USD/Vente d’EUR par des accumulateurs

Cette structure est une série d’achats à terme « boostés » à périodicité hebdomadaire ou mensuelle, jusqu’à la date de livraison des accumulations. Les structures mensuelles peuvent avoir des barrières désactivantes ponctuelles, qui ne désactivent pas toute la structure,  et qui ne portent que sur la partie achat sans levier.

Un accumulateur peut avoir les caractéristiques suivantes sur la fin 2015 :
a) Achat d’USD/Vente d’EUR à 1,28
b) Barrière désactivante  européenne ponctuelle = 1.22
c) Barrière de doublement européenne  =1.32
d) périodicité de comparaison au fixing = mensuelle. Maturité fin Déc. 2015.

Bilan : possibilité de réduire la perte à 1,34-1,28, soit 6 figures.
Cette structure est progressive et répartit les risques sur 12 dates par exemple.
A côté de la stratégie d’achats d’USD, une stratégie de vente d’USD au spot ou à terme doit être aussi mise en place pour compléter la couverture.

3/ Structure « PIVOT » en accumulateur

Cette structure va combiner une stratégie de vente d’USD et une stratégie d’achat d’USD, à des niveaux différents.
Elle produit les résultats suivants, à titre d’exemple (cotation sur spot= 1,2435) :
a) Même fonctionnement qu’un accumulateur, périodicité hebdomadaire,
b) Maturité : fin déc 2015
c) définition d’un cours « PIVOT » (1,2150 $/€)
d) Si le fixing est supérieur au pivot (1,215) : Achat à terme d’USD/Vente d’EUR à 1,325
e) Si le fixing est inférieur au pivot (1,215) : Vente à terme  d’USD/Achat d’EUR à 1,215.
f) le montant traité à chaque accumulation doit être calibré en conséquence.
Les niveaux du pivot et des cours d’accumulation sont paramétrables, ainsi que les montants associés.

Bilan : possibilité d’acheter à des niveaux plus proches des 1.34 initiaux et donc réduction des pertes latentes, continuation de la stratégie de couverture des USD par vente à des niveaux bien meilleurs que les niveaux initiaux.

Nota : toutes les cotations doivent être revues avec votre banque et ne sont fournies ici qu’à titre pédagogique. Les traitements et conséquences comptables doivent également être étudiés.Par ailleurs, voici l'évolution du cours de l'euro vs.dollar sur 40 ans (source: Bloomberg), suivi d'un zoom sur les 8 derniers mois (pic de Mai 2014) :


 

(Texte rédigé le 10 décembre 2014 et mis en ligne le 12 déc.2014)
 

Articles similaires
Gestion du Risque de change : une erreur...Nouvel exemple actualisé de couverture pour un...Gestion du risque de change en phase de baisse de...Exemples de stratégies de gestion du risque de...Plus la livre sterling baisse, plus le poids des...Point sur les couvertures de change sur la livre...Comment jouer la baisse de volatilité €/$ post...Gestion du Risque de change Eur-Usd en 2015 :...Quelles stratégies de couverture possibles pour...Stratégies pour restructurer un portefeuille de...Quelles couvertures mettre en place aujourd’hui...Quel devrait être l’objectif final d’une...L'analyse de la performance de la gestion du...Euro vs. dollar : comment tenter d'améliorer...Le casse-tête de la baisse de l’Euro pour les...Forte baisse de la volatilité, à mettre à...Couverture avec levier perdante ? Non, finalement...Comment optimiser le Risque de change de «...Erreur de tir sur les NDF (Non deliverable...La restructuration de stratégies de change en...La baisse de l’euro, une mauvaise nouvelle pour...Exportateurs facturant en euros : comment se...L'USD à 1,3465 : couvertures possibles pour...Volatilité EURUSD faible : que faire, lorsque...Les emprunts toxiques des collectivités locales...Risques de change : les effets pervers de la...YUAN : nouveau RISQUE de changeComment couvrir le réal brésilien : cas d’un...Gérer les oscillations du spot et de la...Aujourd’hui : quelles stratégies de couverture...Exemple de couverture du risque de change USD à...Après les Non Farm Payroll décevants de...Le risque de change des filiales installées dans...Profiter des conditions de marché pour...Couvertures EUR/USD : jouer la stabilité pour les...Baisse de la volatilité anticipée sur le...Le TARF : Target Redemption Forward (Accumulateur...Impact de la norme EMIR sur les Contreparties Non...Comment mieux optimiser la gestion des emprunts...Sensibilité des Accumulateurs de change à terme...Modes d’évaluation en Mark to Market des dérivés...Comment valoriser en Mark to Market vos produits...Bilan de la stratégie de couverture de change...Stratégies de couverture des risques de change au...Coincé entre la « falaise fiscale » et le tonneau...Comment utiliser les devises pour couvrir...Autre facteur influençant les taux de change : la...Suivi des stratégies « Exportateur en USD »...Les Stratégies de « Trend Following » ou de «...Suivi de la stratégie de Carry Trade mise en...Bilan très positif des stratégies pour «...Quelles stratégies de CARRY TRADE sur devises...